Non, le livre sur la reproduction «Venir au monde» ne figure pas au programme de CE2

FAKE OFF Une publication virale sur Facebook s'insurge contre un livre jeunesse sur la reproduction ramené de l'école primaire par son fils... 

Alexis Orsini

— 

L'ouvrage de docu-fiction « Venir au monde », accessible à partir de 4 ans.
L'ouvrage de docu-fiction « Venir au monde », accessible à partir de 4 ans. — Marie-Francine Hébert, Darcia Labrosse
  • Le livre jeunesse « Venir au monde », qui explique comment sont conçus les enfants, est au coeur d'une polémique sur les réseaux sociaux.
  • Il est présenté à tort par la rumeur comme un ouvrage utilisé pour l'éducation sexuelle des enfants en CE2.
  • En réalité, ce livre, publié en 1987 et aujourd'hui épuisé, ne figure nullement parmi les recommandations de lecture de l'éducation nationale... mais semble avoir été trouvé au sein de la bibliothèque d'une école. 

EDIT : cet article a été actualisé, avec l'ajout des réponses de la maison d'édition La courte échelle, obtenues après sa parution initiale.

Depuis la rentrée scolaire, pas une semaine ne semble s’écouler sans donner lieu à une nouvelle polémique sur une prétendue dérive dans l’enseignement.

Après une intox sur « Le guide du zizi sexuel » et une vague d’inquiétude sur la méthode de lecture « Bulle », la dernière controverse en date émane d’une jeune mère de famille qui brocarde un livre pour enfants sur la reproduction jugé trop explicite... ramené de l'école par son fils de CE2.

Après avoir lancé l’alerte sur Snapchat le 18 septembre, Pamela publie une vidéo Facebook (supprimée depuis), pour appuyer ses dires – et prouver que l’ouvrage n’est pas un « fake ». Sur l’illustration incriminée, on distingue un homme et une femme, nus, lors d’un rapport sexuel accompagné d’un texte explicatif : « Pour être plus près encore, ils glissent le pénis du papa dans le vagin de la maman, par la petite ouverture entre ses jambes. Le plaisir grandit, grandit en eux. Ils sont heureux. Tout à coup, la maman a un grand frisson de plaisir. Yaououou ! »

La vidéo, partagée plus de 7.000 fois et visionnée à plus de 250.000 reprises, a suscité son lot de commentaires indignés : « Mais c’est pas possible, où sont les pédopsy[chiatres] et tous les professionnels de la petite enfance [?] », « Apparemment ils doivent trouver cela normal […] et depuis que la ministre a décidé de faire faire des cours d’éducation dans les écoles dès le plus jeune âge »…

Mais contrairement à ce qu’affirme la rumeur devenue virale en quelques jours, l’ouvrage incriminé, publié il y a plus de 30 ans, ne figure nullement au programme de CE2… ni parmi les ressources utilisées par les enseignants de primaire.

FAKE OFF

Intitulé « Venir au monde », ce livre de « docu-fiction » met en scène le récit de la naissance d’un bébé … raconté par ce dernier. Un parti-pris narratif atypique voulu par Marie-Francine Hébert, une célèbre auteure québecoise de littérature jeunesse, épaulée, sur cet ouvrage, par l’illustratrice Darcia Labrosse.

Publié par la maison d’édition jeunesse québecoise La courte échelle pour la première fois en 1987, « Venir au monde » a été réédité en 1994. Mais il est aujourd’hui indisponible dans le commerce, comme le confirme la librairie du Québec, située dans le 5ème arrondissement parisien : « Ce livre est en arrêt de commercialisation, il est complètement épuisé, visiblement depuis un certain nombre d’années. »

Mariève Talbot, directrice générale de La courte échelle, précise : « Il est en arrêt de commercialisation au Québec et en France. [...] Il est épuisé depuis le 31 décembre 2000 [...] et il semblerait qu’il ait été vendu à plus de 150.000 exemplaires. »

Le ministère de l’éducation nationale nous indique en outre : « [« Venir au monde »] n’a jamais été sélectionné dans les listes de lecture de référence à l’école primaire, et ne peut même pas y figurer puisque la sélection se fait uniquement sur des livres visant à développer une culture littéraire. En tant que documentaire de fiction, il n’est donc pas éligible. »

Capture d'écran de la vidéo à l'origine de la polémique, qui a depuis été supprimée.
Capture d'écran de la vidéo à l'origine de la polémique, qui a depuis été supprimée. - capture d'écran

« Je ne sais pas dans quelles circonstances il a pu l'avoir »

Comment s’est-il retrouvé dans les mains d’un enfant de CE2 ? Contactée par 20 Minutes, la mère de famille revient sur sa découverte de l’ouvrage : « [J’ai vu ce livre] mardi soir dans [le sac de mon fils], je dois voir la maîtresse ce soir. Je ne sais pas dans quelles circonstances il a pu l’avoir […], si c’est la bibliothèque ou pas, mais même si c’était le cas, ça n’a rien à y faire au vu des propos des personnages. »

Si l’enfant a donc vraisemblablement pu le trouver dans la bibliothèque de son établissement, « Venir au monde » n’est aucunement promu par l’Education nationale française. Sacré de deux récompenses – le prix du Gouverneur général du Canada en 1987 pour la qualité de ses illustrations et le prix Alvine-Bélisle en 1988 –, il figure en revanche sur le site « Livres ouverts » de l’Education et l’enseignement supérieur du Québec, qui met en avant des ouvrages sélectionnés par une « équipe de spécialistes en littérature pour la jeunesse, issus du domaine du livre et de l’éducation ».

Dans sa version complète, le livre s’accompagne par ailleurs d’un plateau de jeu et d’un guide à l’attention des parents, que 20 Minutes a pu consulter. Celui-ci précise notamment : « Ce n’est pas une tâche facile que d’expliquer aux jeunes enfants les mécanismes de la reproduction humaine. Le défi est de rester simple tout en donnant l’information de base. Le livre ne précise pas tout aux enfants mais renferme une bonne initiation au phénomène de la reproduction humaine. »

Et le guide de conclure : « Au fond, c’est à l’adulte responsable de juger où en est rendu l’enfant et de compléter l’information au moment opportun ».