Elan de solidarité pour trouver du travail au demandeur d'emploi sermonné par Macron

ECHANGE Le youtubeur Jérôme Jarre et d'autres internautes sur Twitter ont lancé un appel pour trouver un emploi au jeune homme dans son domaine : l'horticulture...

L.Br.
— 
Emmanuel Macron lors des Journées du patrimoine le 16 septembre 2018 à l'Elysée.
Emmanuel Macron lors des Journées du patrimoine le 16 septembre 2018 à l'Elysée. — Anne-Christine POUJOULAT / POOL / AFP

Les Journées du patrimoine avaient un air de salon de l’emploi à l’Elysée dimanche. Alors qu’ un jeune homme a fait part de ses difficultés à trouver du travail, Emmanuel Macron lui a donné un cours de recherche d’emploi, en l’orientant vers l’hôtellerie-restauration. Sur Twitter et YouTube, des internautes se mobilisent pour trouver du travail au jeune homme, dans son domaine d’études, le secteur horticole.

Après la publication de l’échange entre le jeune homme et le président, un élan de solidarité s’est créé sur Twitter. Le compte @RebeuDeter a lancé un appel à retrouver le jeune homme sans emploi, pour lui proposer un poste dans le domaine horticole. « Quelqu’un aurait le Facebook de cet homme sur la vidéo ? Quelqu’un a un poste pour lui mais j’ai zéro connexion avec, merci !!».

Aucune trace sur les réseaux sociaux

Ces appels ont été repris par le youtubeur Jérôme Jarre, à l’origine de la création d’une ONG pour aider les Rohingyas exilés de Birmanie, la Love Army. Son message a été retweeté plus de 16.000 fois à l’heure de l’écriture de cet article.

Le youtubeur Hugo Travers a également relayé l’appel. Pour l’instant, aucune trace du jeune homme n’a été retrouvée sur les réseaux sociaux mais les auteurs de l’appel laissent « faire le temps », espérant obtenir de précieux indices.



Dimanche, lors des Journées du patrimoine, ce visiteur de l’Elysée, sans emploi, a apostrophé le président de la république à propos de sa recherche d’emploi : « Je donne mon CV, ils ne me rappellent jamais… », explique le jeune homme. Le président lui a alors répondu de chercher du travail dans l’hôtellerie-restauration. « Il n’y a pas un endroit où je vais où ils ne me disent pas qu’ils cherchent des gens ! », a expliqué le chef de l’Etat. « Je suis sûr qu’il y en a un sur deux qui recrute en ce moment… », ajoute-t-il. Avant de conclure : « Hôtels, cafés, restaurants, je traverse la rue, je vous en trouve [du travail], ils veulent simplement des gens qui sont prêts à travailler. Avec les contraintes du métier ».