Paca: Uber déboule à Aix-en-Provence, Avignon et Toulon à partir de lundi

TRANSPORT Le directeur général d’Uber en France, Steve Salom, a annoncé l’arrivée de la plateforme à Aix-en-Provence, Toulon et Avignon à partir de ce lundi…

A.M. avec AFP

— 

Un déplacement avec un véhicule Uber s'effectue via l'application mobile.
Un déplacement avec un véhicule Uber s'effectue via l'application mobile. — Isopix/Sipa

Uber part à la conquête de la région Paca. Steve Salom, directeur général d’Uber en France, Suisse et Autriche, interviewé dans le Journal du Dimanche (JDD) a annoncé l’arrivée de la plateforme à Aix-en-Provence, Avignon et Toulon dès ce lundi. La plateforme de réservation de voiture avec chauffeur (VTC) est désormais présente dans 15 villes françaises, après des tests effectués en juillet et en août.

« Six cents chauffeurs ont réalisé leur activité avec nous cet été dans ces trois villes et nous y avons enregistré 40.000 demandes de courses », précise Steve Salom au JDD, avant d’ajouter : « D’ici la fin de l’année, nous ouvrirons une autre métropole française ».

Beaucoup de critiques

Les relations entre les chauffeurs de VTC et ceux des taxis traditionnels ont été émaillées d’incidents ces dernières années, notamment à Marseille. Uber s’est aussi régulièrement trouvé sous le feu des critiques sur le front social en 2017. Pour y répondre, la compagnie avait notamment mis en place une protection sociale pour ses chauffeurs en France en octobre 2017, avant de l’étendre aux coursiers en janvier.

Le patron d’Uber France se plaint lui de la longueur des démarches et examens obligatoires imposés aux chauffeurs : « Devenir conducteur de VTC, c’est un parcours du combattant en France. Il faut compter de 6 à 12 mois. C’est plus long que partout ailleurs en Europe », pointe-t-il dans le JDD.

>> A lire aussi : Nice: Une tentative d’encadrement des prix des VTC

>> A lire aussi : Lyon: Un chauffeur VTC accusé d'avoir planté un coup de couteau dans la cuisse d'un client