Les infos immanquables du jour: Foot et voyous, le «revenu universel d’activité» et la foudre

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce jeudi 13 septembre...

Armelle Le Goff

— 

Illustration de jeu de football.
Illustration de jeu de football. — birgl

Êtes-vous déjà tombé amoureux un jour de pluie ? Et bien même si ce n’est pas le cas c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus lu du jour : «La fascination des voyous pour les footballeurs est réciproque», explique Brendan Kemmet

Extorsion de fonds, matchs truqués, règlements de compte… Dans leur livre, les journalistes Mathieu Grégoire, Brendan Kemmet et Stéphane Sellami explorent la face sombre du football. Un monde gangrené par le banditisme depuis plusieurs décennies, dans lequel des voyous très connus des services de police et de la justice côtoient des stars du ballon rond dans des boîtes de nuit branchées ou dans des bars à chicha. Un univers où l’argent coule à flots, suscitant l’intérêt des voyous de toutes sortes. Pour en savoir plus, 20 Minutes a interrogé Brendan Kemmet, l’un des trois auteurs et fin connaisseur de la criminalité organisée. Et c'est une interview de Thibaut Chevillard à lire ici. 

 

L’article le plus partagé du jour : Au Puy du Fou, on veut éviter à tout prix le coup de foudre

Le record en France est tombé mercredi, à 17 h 29. Un éclair a frappé la petite ville de Haute-Loire de Chavaniac-Lafayette. C’était le 697.000e foudroiement de l’année, celui qui fait désormais de 2018, l’année la plus foudroyée depuis 30 ans ! Cette recrudescence d’éclairs « nuage-sol » est surveillée au quotidien par Météorage, basée à Pau. Depuis 1987, cette entreprise, qui est le seul opérateur du réseau français de détection de la foudre, propose ses services à différents clients. Le Parc de loisirs du Puy du Fou en Vendée fait partie de ceux-là via un abonnement. Des centaines de milliers de spectateurs visitent ce lieu chaque année. Et souvent en plein été… Avec parfois un gros risque d’orages. 2018 en Vendée sera par exemple la 2e année la plus foudroyée (après 1977). On vous explique tout par là. 

L’article le plus à lire du jour : En quoi consistera le «revenu universel d’activité» annoncé par Emmanuel Macron?

On attendait le « versement social unique » - plusieurs allocations versées en même temps -, on aura finalement le « revenu universel d’activité ». La mesure a été dévoilée ce jeudi par Emmanuel Macron lors de son discours au musée de l’Homme. Pour simplifier ce qu’il qualifie de « maquis des prestations sociales », le chef de l’État veut fusionner plusieurs aides ou allocations. Le RSA, la prime d’activité, et les APL devraient en faire partie. Le système devrait voir le jour en 2020. « Cette proposition reste assez floue, juge Florent Guéguen, directeur de la Fédération des acteurs de la solidarité (FNARS). C’est une bonne trouvaille en termes de communication. Mais en réalité, ce ne sera pas vraiment un revenu "universel" puisqu’il ne sera pas versé à l’ensemble de la population. On reste dans un système sous conditions de ressources. » Plus d'explications par là.