Affaire Benalla: L'ex-collaborateur du président et Vincent Crase convoqués le 19 septembre au Sénat

ENQUETE Les sénateurs de la Commission d'enquête entendront l'ex-collaborateur de Macron à 8h30...

L.Br.

— 

Alexandre Benalla, le 16 juillet 2018
Alexandre Benalla, le 16 juillet 2018 — THOMAS SAMSON / AFP

Alexandre Benalla et Vincent Crase sont convoqués le 19 septembre par les sénateurs de la commission d’enquête du Sénat. Mis en examen pour des violences contre des manifestants le 1er-mai à Paris, Alexandre Benalla avait pourtant fait savoir qu’il n’entendait pas être auditionné par cette commission.

« Je déplore qu’on m’impose ainsi de comparaître devant une commission qui n’a aucune légitimité à poursuivre ses travaux au mépris des principes fondamentaux de notre constitution », avait réagi Alexandre Benalla lors de l’annonce de sa convocation. « Afin d’éviter les poursuites judiciaires dont on me menace je vais être contraint de me rendre devant cette commission si une convocation officielle m’est adressée », a-t-il poursuivi.

Crase et Drouet devant les sénateurs

Ce à quoi l’un des rapporteurs de la commission Jean-Pierre Sueur (PS) avait répondu qu’il serait obligé de se présenter « s’il est convoqué, ce qui est plus que probable ».

Alexandre Benalla est convoqué 8h30 et Vincent Crase, chef d’escadron dans la réserve opérationnelle de la gendarmerie nationale et ex-membre du parti LREM, devra se présenter à 10h30. Yann Drouet, l’ancien chef de cabinet du préfet de Paris sera entendu à midi, confirme le Sénat dans un communiqué signé par le président de la commission d’enquête, le sénateur Philippe Bas.

>> A lire aussi : Affaire Benalla. Emmanuel Macron recadre Gérard Larcher

>> A lire aussi : Affaire Benalla. Revivez l'audition du commissaire de police mis en examen dans l'affaire