Tempête Isaac: La Guadeloupe et la Martinique passent en alerte rouge

TEMPETE Le scénario « le plus probable » selon Météo-France est un passage du centre d’Isaac entre la Guadeloupe et la Martinique…

M.C. avec AFP

— 

L'ouragan Florence (en ht. à g.), la tempête Isaac (au centre) et 
l'ouragan Helene, le 11 septembre 2018.
L'ouragan Florence (en ht. à g.), la tempête Isaac (au centre) et l'ouragan Helene, le 11 septembre 2018. — AP/SIPA

La Martinique et la Guadeloupe sont passées en alerte rouge pour fortes pluies à l’approche de la tempête tropicale Isaac, ont annoncé mercredi les deux préfectures, qui ont décidé de la fermeture depuis la mi-journée des établissements scolaires, crèches et centres de loisirs.

Alors que plus au nord, l’ouragan Florence, classé en catégorie 3, menace la côte Est des États-Unis, Isaac reste « une tempête tropicale forte » qui se trouvait à 23 h (17 h locales) à environ 500 km des deux îles, et se déplace vers l’ouest à 28 km/h avec des vents maximum soutenus de 95 km/h, selon Météo-France. « Le scénario le plus probable est un passage du centre d’Isaac entre la Guadeloupe et la Martinique », selon Météo-France. Sachant qu'entre ces deux îles se trouve La Dominique, une île durement touchée par l’ouragan Maria en 2017.

« En Guadeloupe les vents seront très forts, avec des rafales de 110 à 130 km/h et des pluies abondantes », indique le préfet de Guadeloupe Philippe Gustin, dans un communiqué. La houle devrait soulever des vagues de 6 m et former des creux de 3,5 m. « Le littoral de l’archipel subira des déferlements puissants. Il est donc fortement déconseillé d’approcher du rivage durant cet événement », recommande la préfecture.

Les habitations en bord de mer « doivent être absolument évacuées »

Les autorités envisagent des précipitations qui « pourraient atteindre 150 à 200 mm, avec de très fortes intensités par moments de l’ordre de 100 mm en trois heures ». En conséquence, des inondations sont possibles « par débordements des cours d’eau et des ruissellements, sur l’ensemble de la Guadeloupe », indique encore la préfecture.

Les habitations situées sur des falaises en bord de mer « doivent être absolument évacuées et leurs habitants mis en sécurité avant la houle », exige le préfet. En effet, les houles de tempêtes et précipitations « aggravent le risque de mouvement de terrain auquel sont soumises les habitations situées sur les falaises du bord de mer ».

« Isaac touchera la Martinique dès cette nuit et le centre du phénomène passera sur la Martinique demain matin. Des vents modérés avec des rafales pouvant atteindre 60 à 80 km/h sont attendus, ainsi qu’une houle de 3 à 4 mètres en Atlantique, plus modérée et inhabituelle en Caraïbes », prévient dans un autre communiqué le préfet de Martinique, Franck Robine, qui a placé à 18 h (heure locale) le territoire en niveau de vigilance rouge « pour fortes pluies ».