Les infos immanquables du jour: Cyber-harcèlement, Richard Ferrand et l'oméprazole

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce lundi 10 septembre... 

Armelle Le Goff

— 

Capture d'écran de la vidéo d'une campagne de lutte contre le cyber-harcèlement.
Capture d'écran de la vidéo d'une campagne de lutte contre le cyber-harcèlement. — éducation.gouv.fr

C’est déjà les immanquables, parce que cette journée est déjà bientôt finie. Et oui !

L’article le plus à lire du jour : «Quand je suis rentrée chez moi, j’ai trouvé trois papiers avec des menaces de mort»

« Dans la nuit du 4 au 5 août, j’ai posté un tweet sur mon compte aux alentours de minuit. J’exprimais simplement ce que « se respecter » était pour une femme. Les injonctions permanentes faites aux femmes sur leur maquillage, leurs habits et leur comportement, ça a tendance à m’agacer. Alors j’ai écrit : « Une meuf qui se respecte, c’est une meuf qui respecte SES envies, SES attentes, SON désir, et SES ambitions, pas les vôtres. C’est le principe de SE respecter ». Un article à lire là. 

L’article le plus partagé du jour : Pourquoi l'élection de Richard Ferrand ne suscite pas l'euphorie chez les marcheurs

Richard Ferrand est en route pour le perchoir de l’Assemblée nationale, au terme d’une élection interne sans suspense mais non sans conséquences. Les députés de La République en marche sont réunis depuis ce lundi matin, jusqu’à mardi, à Tours, pour un séminaire de rentrée. Le coup d’envoi a été le scrutin pour désigner le candidat de la majorité à la présidence de l’Assemblée, un poste laissé vacant par François de Rugy, nommé ministre de la Transition écologique le 4 septembre dernier. Un article à retrouver là. 

L’article le plus lu du jour : L’oméprazole, médicament utilisé contre les problèmes digestifs, est-il un «tueur silencieux»?

Un « tueur silencieux ». C’est ainsi que le site « Le top de l’humour et de l’info », habitué à relayer des provenant d’autres sources – sans vérifier leur véracité –, qualifie l’oméprazole, un médicament utilisé contre certains problèmes digestifs.

« Pour des brûlures d’estomac, nombreux aujourd’hui sont les médecins qui prescrivent des médicaments de la classe des IPP (inhibiteurs de la pompe à protons). Malheureusement, de nombreux médecins sont délibérément désinformés sur les dangers de ces médicaments, de la part de certains laboratoires pharmaceutiques qui ne cherchent qu’à réaliser des bénéfices », affirme ainsi le texte, qui reprend mot pour mot une publication du site « Santé Plus Mag » en date de décembre 2017.

En conséquence, l’article délivre un avertissement inquiétant aux internautes : « Et chaque fois que vous allez chez un médecin pour des maux d’estomac, il est certain qu’il va vous prescrire ce type de médicaments pour vos problèmes gastriques […] mais selon des études récentes, c’est absolument préjudiciable pour la santé ! » Un article à retrouver ici.