Perpignan: L’appel à témoin d’une femme amnésique depuis sept mois

APPEL A TEMOIN Retrouvée couverte d’ecchymoses et inconsciente il y a sept mois, vers la gare de Perpignan, la vielle dame que personne ne semble connaître a perdu la mémoire et lance un appel pour tenter de retrouver son passé…

Jerome Diesnis

— 

Marie Bonheur
Marie Bonheur — Mandataire judiciaire de la protection des majeurs
  • Cette dame est devenue amnésique après avoir été retrouvée le corps couvert d’ecchymose et inconsciente près de la gare de Perpignan.
  • Elle ne se rappelle de rien, ni de son passé, ni de son identité.
  • Elle ne semble pas originaire de Perpignan et ne correspond à aucun signalement de personne disparue.

Elle parle de son passé comme « d’une espèce de brouillard ». Depuis sept mois, Marie Bonheur vit dans une unité médicale à Perpignan. Marie Bonheur, c’est un joli nom, mais ce n’est pas le sien. C’est celui qu’elle s’est choisi pour mieux tordre le cou à son histoire, relatée par France Bleu Roussillon.

Ce sont des passants qui l’ont trouvée du côté de la gare de Perpignan, inconsciente et le corps couvert d’ecchymoses. Elle n’en a gardé aucune séquelle physique. Psychiquement, c’est autre chose. Marie ne se souvient de rien. Ni de cette journée de février, ni du reste, de sa vie d’avant.

« Il y a forcément des gens qui me connaissent »

Devenue amnésique, elle n’existe pas aux yeux de l’administration : cette dame n’a pas fait l’objet d’un signalement de personne disparue et ne semblait pas être originaire de Perpignan. Faute d’identité, elle n’a aucun droit et ne bénéficie d’aucune aide, d’aucune couverture sociale.

« Je suis comme un chien perdu sans collier. Mais il y a forcément des gens qui me connaissent », espère la vieille dame qui oscille entre l’espoir de retrouver son identité et son passé et la crainte de revivre des moments douloureux. « J’ai vécu quelque chose de traumatisant et j’ai dû mettre des barrières. J’ai peur de retomber sur les images de ce que j’ai subi, explique-t-elle à France Bleu Roussillon. Je me demande s’il est possible de reprendre ma vie… Est-ce que je vais y arriver ? »

Si vous reconnaissez « Marie Bonheur », vous pouvez contacter le 06.38.13.77.37 ou envoyer un mail à appel.temoin.marie@gmail.com