Lyon: Le tramway T6 sur de bons rails, la capacité renforcée sur les autres lignes

TRANSPORTS Le Sytral prévoit d’investir 60 millions d’euros pour répondre à la hausse de fréquentation des tramways...

Caroline Girardon

— 

La ligne de tramway T6 à Lyon permettre de relier les villes de Bron et Vénissieux en 21 minutes.
La ligne de tramway T6 à Lyon permettre de relier les villes de Bron et Vénissieux en 21 minutes. — C. Girardon / 20 Minutes
  • Le Sytral prévoit d’investir 60 millions d’euros pour répondre à la hausse de fréquentation des tramways.
  • La ligne T6 devrait être mise en circualtion à la fin de l'année 2019.
  • Elle permettre de relier les villes de Bron et Vénissieux sans passer par le centre-ville de Lyon. 

C’est le maillon manquant pour compléter la chaîne. La ligne de tramway T6, qui reliera la station Debourg aux hôpitaux de l’Est lyonnais en vingt-et-une minutes, sera sur les rails à la fin de l’année 2019. Quatorze nouvelles stations seront implantées sur le parcours permettant de desservir notamment les quartiers de Laënnec, Mermoz, Moulin à Vent et Challemel-Lacour. En attendant, le chantier, qui a engendré de nombreux désagréments cet été, avance à grand pas.

« On a un planning à tenir même si l’on sait que l’impact est important pour les automobilistes et les riverains », lâche Armelle Gautier, cheffe du projet tramway au Sytral, syndicat mixte des transports en commun lyonnais.

La ligne de tramway T6 reliera les villes de Bron et Vénissieux en 21 minutes.
La ligne de tramway T6 reliera les villes de Bron et Vénissieux en 21 minutes. - Sytral

« Un maillage efficace »

« Avec la réalisation de cette nouvelle ligne, l’enjeu est de proposer un maillage efficace de l’agglomération lyonnaise. Cette ligne sera connectée aux métros B et D ainsi qu’aux tramways T1, T2, T4 et T5. Une fois qu’elle sera terminée, on aura une boucle complète, une sorte de rocade. Les gens n’auront plus besoin de transiter par le centre-ville pour aller de Bron à Vénissieux », explique Fouzia Bouzerda, la présidente du Sytral à l’occasion d’une visite de chantier. Et d’avancer l’argument écologique : plus de 70.000 tonnes d’équivalent carbone économisées chaque année, selon les projections.

Depuis 2009, la fréquentation des tramways a augmenté de 80 % pour atteindre désormais 300.000 voyages par jour. Les prévisions pour les années à venir vont dans le même sens. Elles vont de pair avec le développement urbain.

« En 2020, le réseau lyonnais transportera 1,5 million de personne en plus », ajoute la présidente du Sytral précisant que 60 millions d’euros ont été investis pour renforcer l’offre actuelle de tramways. En plus de la réalisation du T1, la capacité des lignes T1 et T2 augmentera de 15 %. Et de 30 % en ce qui concerne le T4. Trois lignes qui transportent à elles seules 217.000 voyageurs par jour. Pour cela, des rames de 43 mètres remplaceront progressivement celles qui circulent actuellement. Elles permettront d’accueillir jusqu’à 300 voyageurs, soit l’équivalent de 5 bus.