La consommation de viande a baissé de 12% depuis 2007, selon une étude

ETUDE La consommation de viande a notamment baissé chez les cadres et les ouvriers…

20 Minutes avec AFP

— 

Le rayon boucherie d'un supermarché, à Coutances (image d'illustration).
Le rayon boucherie d'un supermarché, à Coutances (image d'illustration). — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Trop grasse, trop protéinée, mauvaise pour l’environnement… En dix ans, l’image de la viande a changé. Et sa consommation aussi : en moyenne, les Français consomment 12 % de viande en moins qu’il y a dix ans, selon une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc), reprise par Le Parisien.

La baisse est générale mais ce recul est plus sensible chez les cadres et les ouvriers. Ces deux catégories de population consommaient en 2016, 27 grammes de produits carnés en moins par jour qu’en 2007. Chez les cadres, on retrouve des questionnements éthiques sur la santé, l’écologie et le bien-être animal.

Les jeunes consomment plus de viande

Ce sont les 18-24 ans qui mangent le plus de produits carnés, en raison de leurs habitudes de consommation. Les jeunes de cette tranche d’âge consomment plus de plats préparés que la moyenne de la population. Dans leur alimentation, 42 % des plats qu’ils mangent chaque semaine sont constitués de produits carnés : sandwiches, pizzas ou burgers. Un record.

Si la consommation hebdomadaire de viande diminue, on ne peut pas dire que le nombre de végétariens et de flexitariens (manger de la viande de manière occasionnelle) augmente de manière significative. Dans cette étude, ils représentent moins de 1 % de la population interrogée, contre 0,3 % en 2007.

>> A lire aussi : Alimentation. Moins de viande, de sel et de sucre, mais plus de légumineuses, recommande l'Anses

>> A lire aussi : Alimentation des Français. Moins de dépenses et un goût prononcé pour le tout-fait

>> A lire aussi : Viande rouge. 60 millions de consommateurs nous conseille de nous méfier « des dogmes »