Besançon: Série d'agressions homophobes dans un parc public

FAITS DIVERS Elles ont été commises en juillet et au début du mois de septembre, près du centre-ville...

20 Minutes avec AFP

— 

Police. (Illustration)
Police. (Illustration) — Francois Mori/AP/SIPA

Huit agressions d’hommes dont cinq à caractère homophobe ont été commises en juillet et au début du mois de septembre dans l’enceinte d’un parc public proche du centre de Besançon, a-t-on appris mercredi de source policière.

« Ces agressions violentes ont été perpétrées par un groupe de 3 à 10 individus, mineurs ou jeunes majeurs selon les signalements donnés par les victimes », a expliqué à l’AFP le commissaire Charly Kmyta, chef de la Sûreté Départementale de la Police de Besançon. « Les victimes souffrent de multiples contusions et même de bras cassés », a indiqué le commissaire Kmyta. « Certaines d’entre elles affirment avoir été insultées et interpellés sur leur homosexualité », a-t-il ajouté.

« La visée d’humiliation était évidente »

Commises la nuit tombée dans un parc public, ces agressions ont suscité de vives inquiétudes au sein de la communauté homosexuelle de Besançon. « De très violentes agressions à caractère homophobe ont lieu la nuit au parc Micaud, informez vos amis habitués de ce lieu de rencontre », a alerté sur sa page facebook l’association LGBTA Nouvel Esprit.

« Ça a été une pluie de coups sur mon visage, chacun à leur tour. La visée d’humiliation était évidente », a raconté l’une des victimes au quotidien l’Est Républicain. Une porte-parole de l’association Nouvel Esprit, contactée par l’AFP, a appelé à « éviter le lieu la nuit en attendant que la police fasse ses investigations ». Une enquête préliminaire ouverte en juillet, pour des faits de violences graves, est toujours en cours pour tenter d’identifier les auteurs de ces agressions.