C'est l'heure du BIM: Perquisitions chez des proches de Redoine Faïd, prélèvement maintenu et manipulation de l’information

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Redoine Faïd s'est échappé de la prison de Réau.
Redoine Faïd s'est échappé de la prison de Réau. — AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Évasion du braqueur Redoine Faïd : Perquisitions en cours dans l’Oise

Une opération de police était en cours mercredi dans l’Oise, dans l’enquête sur la spectaculaire évasion du braqueur Redoine Faïd en hélicoptère de la prison de Réau (Seine-et-Marne) le 1er juillet, a-t-on appris de source proche de l’enquête, confirmant une information de France Info. Ces perquisitions ciblaient des proches de Redoine Faïd à Creil, où le braqueur en cavale a des attaches, selon la même source.

VIDEO. Prélèvement à la source : Edouard Philippe annonce le maintien de la mesure au 1er janvier 20

« Nous avons eu des garanties ». Edouard Philippe a annoncé ce mardi sur TF1 le maintien du prélèvement à la source. La décision a été prise ce mardi à l’issue d’une réunion organisée en fin de matinée entre le Premier ministre, Emmanuel Macron et le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

>> Remaniement: François de Rugy, un écolo «pragmatique» au gouvernement

 

VIDEO. Manipulation de l’information : Un rapport français prévient que le pire est à venir

Ce rapport officiel français n’est guère rassurant. Dans un futur proche, les progrès technologiques et le recours à l’intelligence artificielle permettront de manipuler l’information de façon quasi indétectable et de semer le chaos, prévient le document, intitulé « Les manipulations de l’information, un défi pour nos démocraties ». Les progrès technologiques risquent de permettre à des acteurs étatiques, notamment la Russie, de monter de redoutables campagnes de désinformation « visant à fragiliser ou à déstabiliser le débat démocratique dans d’autres Etats », estiment les auteurs de cette étude.