Naissance hors mariage: La France championne d’Europe!

BERCEAU 60 % des 770.000 bébés nés l’an dernier en France l’ont été hors mariage…

R. G.-V. avec AFP

— 

770.000 bébés sont nés en France en 2017, en baisse.
770.000 bébés sont nés en France en 2017, en baisse. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

60 % des bébés nés en France l’an dernier l’ont été hors mariage, un record dans l’Union européenne, et ce taux frise même les 80 % pour les mères de moins de 25 ans, selon une étude de l’Insee publiée ce mardi. Alors que les naissances hors mariage « ont pendant longtemps été perçues comme contraires aux normes sociales » et sont restées exceptionnelles (moins de 10 %) jusqu’à la fin des années 1970, elles se sont ensuite progressivement banalisées, observe l’institut de la statistique.

L’Insee a analysé les 770.000 naissances déclarées à l’état-civil l’an dernier, un chiffre en baisse pour la troisième année consécutive, le repli étant de 1,8 % par rapport à 2016. « La diffusion du Pacs (Pacte civil de solidarité) et des unions libres, au détriment du mariage, ainsi que le recul de l’âge au mariage ont rendu les naissances hors mariage majoritaires dès 2006 », note l’institut.

Très peu de conceptions prénuptiales

Le taux de naissances hors mariage, qui a atteint 60 % au niveau national en 2017, présente de fortes disparités en fonction des régions : il était de 40,4 % dans les Hauts-de-Seine et 47,0 % à Paris, mais montait à 80 % en Guadeloupe, en Martinique et à La Réunion, et même 90 % en Guyane et à Mayotte. Avec de tels chiffres, la France « détient le record » des naissances hors mariage dans l’Union européenne, où elles ne sont majoritaires que dans 8 pays sur 28, et où le taux global atteint 42,6 % des naissances. A l’autre bout du tableau, moins de 10 % des bébés nés en Grèce l’an dernier l’ont été hors mariage.

Dans cette étude, l’Insee s’est également penchée sur les « conceptions prénuptiales », c’est-à-dire les cas où les parents se sont mariés alors que la maman était enceinte. Ce comportement était « largement répandu il y a quelques décennies », quand il était mal vu de donner naissance à un enfant sans être marié, note l’Insee. Ainsi en 1970, « 63 % des femmes non mariées quand elles étaient enceintes se mariaient avant la naissance de leur bébé ». Cette proportion est ensuite tombée à moins de 10 % en 1994, puis finalement à 3 % seulement en 2017.