C’est l’heure du BIM: Rentrée des classes, Levothyrox et journalistes condamnés en Birmanie

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Un enfant entouré par ses parents le jour de la rentrée (illustration).
Un enfant entouré par ses parents le jour de la rentrée (illustration). — VINCENT WARTNER / 20 Minutes

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Check-up de rentrée : Les conseils pour une reprise de l’école en pleine santé

Ça y est, les vacances sont finies et le cartable est fin prêt. La rentrée scolaire, ce lundi, est l’occasion de prévoir un petit check-up pour vos enfants. Certificat médical pour le sport, contrôle de la vue, petit-déjeuner de champion : on vous livre l’ordonnance de rentrée pour une reprise de l’école en pleine santé.

>> EN DIRECT. Suivez cette première journée heure par heure avec nous

>> A lire aussi : Les parents peuvent-ils arriver en retard au travail à cause de la rentrée?

>> Quels changements sont prévus en classe de seconde cette année?

>> «Chaque année, je prends une photo des enfants dans le jardin»… Vos rituels de rentrée scolaire

Crise du Levothyrox : Le gouvernement veut améliorer les remontées d’infos

Le ministère de la Santé souhaite mettre en place une « stratégie » pour « encourager » les remontées d’informations de patients et professionnels de santé, afin de tirer les leçons de crises sanitaires récentes comme celle du Levothyrox. La ministre de la Santé Agnès Buzyn reçoit ce lundi le rapport de la « mission information et médicament » mise en place en décembre dernier, listant une série d’erreurs des autorités sanitaires et de recommandations pour améliorer les informations liées à l’utilisation des médicaments.

Birmanie : Deux journalistes qui ont enquêté sur un massacre de Rohingyas condamnés à sept ans de prison

L’ONU a immédiatement appelé à leur libération. Deux reporters de Reuters accusés d'« atteinte au secret d’Etat » pour avoir enquêté sur un massacre de musulmans rohingyas par l’armée en Birmanie ont été condamnés lundi à sept ans de prison, au terme d’un procès qui a entaché un peu plus l’image de la prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi.