Haute-Savoie: Une nonagénaire, décédée récemment, reçoit un courrier de l'assurance maladie la félicitant pour sa grossesse

COUAC Le courrier a été envoyé par la Caisse primaire d’assurance maladie de Haute-Savoie dans une maison de retraite à l’attention d’une résidente décédée cet été…

E.F.

— 

Le logo de l'Assurance Maladie.
Le logo de l'Assurance Maladie. — Fred Dufour AFP

En ouvrant le courrier destiné à feu sa mère, décédée depuis peu, il n’en a pas cru ses yeux. Et pourtant. La Caisse primaire d’assurance maladie de Haute-Savoie a fait récemment une incroyable bourde en envoyant un courrier à une femme de 93 ans, morte en juillet dernier, la félicitant pour sa grossesse.

Une erreur d’autant plus grossière que cette lettre a été adressée à la défunte à l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de Chamonix où elle résidait jusqu’à sa mort.

Une confusion après la déclaration de décès

Ce couac, relaté ce vendredi par Le Dauphiné Libéré, aurait eu lieu au moment des formalités administratives suivant le décès d’une personne. Après sa mort, son fils a prévenu les différents organismes, dont l’assurance maladie, en joignant à ses lettres un acte de décès.

Mais en guise de réponse, prenant en général la forme de condoléances adressées aux familles, la CPAM a, par confusion évidemment, envoyé à la nonagénaire le courrier réservé aux femmes enceintes. Une lettre détaillant les différentes étapes de la grossesse et le suivi prévu jusqu’à la naissance que le fils endeuillé n'a dû que très moyennement apprécier.