Education: Jean-Michel Blanquer veut développer le recrutement ciblé des professeurs

ENSEIGNEMENT « Les écoles, les collèges et les lycées pourront demander la création de postes à profil échappant à l’affectation aveugle de la machine », a déclaré le ministre de l’Education nationale…

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Michel Blanquer , le 27 avril 2018. AFP PHOTO
Jean-Michel Blanquer , le 27 avril 2018. AFP PHOTO — AFP

Il veut donner « un peu d’air au système ». Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer veut développer le recrutement ciblé des professeurs afin de « dynamiser » leur carrière, a-t-il annoncé dans un entretien à l’hebdomadaire l’Obs publié ce jeudi.

« Dès cette année, nous renforcerons la dimension humaine » du recrutement des professeurs, a expliqué Jean-Michel Blanquer. « Les écoles, les collèges et les lycées pourront demander la création de postes à profil échappant à l’affectation aveugle de la machine. »

Ce nouveau mécanisme pourrait concerner jusqu’à « 10 % » des recrutements

A l’heure actuelle, les mutations et affectations des professeurs sont régies de manière informatique selon un système de points et d’ancienneté. « Ce que nous voulons, c’est donner un peu d’air au système, permettre aux enseignants qui le souhaitent de suivre des parcours plus singuliers. Et qu’on ne caricature plus l’Education nationale en pachyderme préhistorique », a ajouté le ministre, à quelques jours de la rentrée scolaire lundi.

Pour mettre en place ce nouveau mécanisme qui pourrait concerner jusqu’à « 10 % » des recrutements, le gouvernement entend développer des systèmes de ressources humaines « de proximité », déployés au sein même des établissements.

Jean-Michel Blanquer a par ailleurs réaffirmé qu’une part de la prime annuelle accordée dès la rentrée aux enseignants des écoles et collèges des réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP +), promesse de campagne d’Emmanuel Macron, serait conditionnée aux bons résultats des équipes pédagogiques.