Air France: Les syndicats évoquent une probable reprise des grèves pour les salaires

BRAS DE FER Les salariés critiquent la nomination « en catimini » d’un nouveau patron au profil « anglo-saxon »…

L.Br.

— 

Un avion Air France à l'aéroport d'Orly, le 27 mars 2018.
Un avion Air France à l'aéroport d'Orly, le 27 mars 2018. — URMAN/SIPA

L’été n’a pas apaisé la grogne des salariés d’Air France. Peu satisfaits de la nomination d’un nouveau patron à la tête d’Air France-KLM, les syndicats menacent la compagnie de nouvelles journées de grève.

« On va se poser la question de savoir si on relance la grève ou pas. Il y a de fortes probabilités que ce soit le cas. Les salariés sont dans cet esprit-là », a déclaré ce lundi Vincent Salles, le délégué CGT d’Air France, sur Franceinfo. La nomination du canadien Benjamin Smith à la tête de la compagnie le 16 août, « en catimini », n’a pas plu aux salariés.

Augmentation de salaires

Vincent Salles a critiqué le choix de ce profil « anglo-saxon, connu pour avoir fait des accords sociaux au rabais, pour avoir fait la croissance avec les low-cost au détriment de la maison mère Air Canada ».

Autre motif de colère : l’ancien numéro deux de la compagnie canadienne a obtenu une augmentation de sa rémunération de 358 % par rapport à celle de son prédécesseur, le démissionnaire Jean-Marc Janaillac. L’intersyndicale d’Air France réclamait en juin dernier une augmentation de 5,1 % des salaires des employés, au titre des efforts passés et des meilleurs résultats financiers du groupe.

>> A lire aussi : Air France: Les pilotes du SNPL prêts à «15 jours de grève» si le futur patron ne négocie pas les salaires

>> A lire aussi : Air France-KLM: Le Canadien Benjamin Smith comme nouveau patron? Les syndicats montent au créneau