Limitation de vitesse à 80 km/h: Les faits de vandalisme se multiplient contre les radars

SECURITE ROUTIERE Selon la sécurité routière, le nombre de morts sur les routes a cependant baissé après l’entrée en vigueur de la mesure de limitation de vitesse, début juillet...

M.C.

— 

Un radar automatique vandalisé à Strazeele (image d'illustration).
Un radar automatique vandalisé à Strazeele (image d'illustration). — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Des radars de plus en plus pris pour cibles. Les appareils de mesure disposés sur les bords des routes ont récemment connu une recrudescence de faits de vandalisme, rapporte le Parisien. Des dégradations qui coïncident avec l’abaissement à 80 km/h de la vitesse sur certaines routes secondaires, entrée en vigueur le 1er juillet.

Selon le journal, 86 dégradations de radars auraient ainsi été relevées dans l’Ain depuis le début de l’année (quatre fois plus que l’an dernier sur la même période), 6 dans les Hautes-Pyrénées au cours des 15 derniers jours, ou encore 19 en Haute-Loire depuis début juillet, la délégation interministérielle à la sécurité routière se refusant cependant à communiquer un chiffre pour l’ensemble de la France. Nettoyer une vitre de radar recouverte de peinture coûterait 600 euros, précise le Parisien.

Le nombre de morts sur les routes a baissé en juillet

Selon la sécurité routière, le nombre de morts a cependant baissé en juillet, après l’entrée en vigueur de la mesure de limitation. « On peut penser que les 80 km/h ont joué un rôle mais il faut rester extrêmement prudent », a réagi début août le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe.

Le nombre d’automobilistes flashés sur les routes concernées par la limitation à 80 km/h a par ailleurs doublé en juillet par rapport au même mois l’année dernière, avait révélé le gouvernement fin juillet.

En juillet, 324 personnes sont mortes sur les routes de France métropolitaine (344 en incluant l’Outremer), soit 19 de moins qu’en juillet 2017 (-5,5 %), selon les données publiées par la Sécurité routière. Un chiffre qui s’inscrit dans la lignée des derniers mois, avec une chute de la mortalité routière en mai (-8,4 %) puis en juin (-9,3 %), même s’il s’accompagne de « mauvais résultats » concernant les cyclistes et les motos avec 97 motards et 29 cyclistes tués en juillet, souligne la Sécurité routière.