Accident à Millas: Huit mois après le drame, le passage à niveau vient de rouvrir

CIRCULATION La circulation ferroviaire était jusque-là totalement interrompue sur cette ligne SNCF, qui relie habituellement Perpignan et Villefranche-de-Conflent…

Alexandra Segond

— 

La carcasse du bus accidenté entré en collision avec un TER à Millas, le vendredi 15 décembre.
La carcasse du bus accidenté entré en collision avec un TER à Millas, le vendredi 15 décembre. — RAYMOND ROIG / AFP

Le 14 décembre dernier, un car scolaire et un train régional sont rentrés en collision sur le passage à niveau de la RD62, au niveau de la commune de Millas, dans les Pyrénées-Orientales. Ce mardi, presque huit mois après la catastrophe qui avait coûté la vie à six collégiens, la préfecture a annoncé la réouverture du passage à niveau, rapportent nos confrères de Midi-Libre.

Une enquête judiciaire toujours en cours

Jusque-là, le trafic ferroviaire était interrompu sur cette ligne qui relie notamment Perpignan et Villefranche-de-Conflent. « Il fallait que la SNCF nous donne l’autorisation, il fallait préserver les preuves pour les magistrats », a expliqué Philippe Chopinau, le préfet. Dans le cadre de l’enquête judiciaire, toujours en cours, la vitesse va en revanche être réduite à 50 km/h, contre les 70 km/h initiaux.

Le passage à niveau où l’accident s’est produit se situe à une dizaine de mètres d’un violent virage, avec un angle à 45 degrés. La vitesse autorisée sur ce tronçon de la ligne ferroviaire était limitée à 100 km/h. « La configuration des lieux exclut une vitesse excessive du [car] scolaire », avait précisé Xavier Tarabeux, en charge des investigations, lors d’une tentative de reconstitution de l’accident le 19 décembre dernier. Des divergences subsistent concernant la levée ou non des barrières de sécurité. La SNCF a quant à elle attesté du bon fonctionnement du matériel ferroviaire.

>> A lire aussi : « J'ai besoin de réponses », témoigne la maman d'une victime de l'accident de Millas