Saône-et-Loire: Fudji, le berger allemand immolé par le feu, est mort

CRUAUTE Ce berger allemand a été retrouvé agonisant dans un champ, brûlé vif et laissé pour mort...

L.Br.

— 

Image d'illustration d'un berger allemand.
Image d'illustration d'un berger allemand. — HECTOR RETAMAL / AFP

Fudji avait été retrouvé brûlé vif, seul dans un champ. Ce berger allemand est mort lundi matin, succombant à ses graves blessures. Un procès doit se tenir le 3 septembre.

« Fudji nous a quittés ce matin », écrit la clinique vétérinaire du Colombier sur sa page Facebook. « La cruauté a eu le dessus comme malheureusement souvent. Dimanche, ses reins ont lâché et malgré les perfusions et les dialyses, son corps a décidé de dire stop. »

La compagne du propriétaire reconnaît les faits

Le berger allemand a été retrouvé le 10 août dernier dans un champ. Il a été aspergé d’un liquide inflammable avant d’être incendié et laissé pour mort, rapporte LCI. L’animal a ensuite été pris en charge par la clinique vétérinaire, provoquant un élan de solidarité sur les réseaux sociaux. Les internautes avaient même rassemblé 4.000 euros pour payer les soins de Fudji.

Après enquête, la police a interrogé la compagne du propriétaire du chien, qui a reconnu avoir immolé l’animal. Cette éleveuse non-professionnelle de chiens doit passer le 3 septembre devant le tribunal, où elle risque deux ans de prison et 30.000 euros d’amende. La SPA de Chalon-sur-Saône et la Fondation 30 Millions d’Amis ont annoncé qu’elles se constitueront partie civile.