Gard: La préfecture appelle à la vigilance après la mort d’une fillette aux cascades de Sautadet

NOYADE En comptant ce récent drame, 31 personnes ont perdu la vie sur le site des cascades depuis 1960…

Alexandra Segond

— 

Les sapeurs-pompiers dépêchés sur place n'ont rien pu faire pour sauver la fillette de 8 ans, emportée par le courant (illustration)
Les sapeurs-pompiers dépêchés sur place n'ont rien pu faire pour sauver la fillette de 8 ans, emportée par le courant (illustration) — Dominique Faget AFP/Archives

Les faits remontent à ce dimanche 21 août après-midi, à La Roque-sur-Cèze, dans le Gard. Alors qu’elle se baignait aux cascades du Sautadet, rappelle France 3 Occitanie, un site à une trentaine de kilomètres au nord-ouest d’Orange, une petite fille de huit ans s’est retrouvée emportée par le courant et s’est noyée. La préfecture du Gard a appelé en conséquence à la plus grande vigilance, rappelant que la baignade y est totalement interdite.

Des Cascades interdites à la baignade depuis les années 2000

La large équipe de sapeurs-pompiers du Gard, déployée rapidement sur place, n’avait rien pu faire. Le corps de la fillette avait été retrouvé une heure plus tard. La sœur de la victime avait pu être sauvée de justesse par un jeune gardien de la paix, qui se trouvait en vacances à proximité du lieu.

Les Cascades du Sautadet, das le Gard.
Les Cascades du Sautadet, das le Gard. - A.S. / 20 Minutes

« Ces événements tragiques rappellent, une nouvelle fois, la dangerosité des Cascades du Sautadet », explique la préfecture dans son communiqué. Elle a appelé au plus grand respect de la réglementation de La Roque-sur-Cèze, dont un arrêté municipal a strictement interdit la baignade dans les Cascades au début des années 2000.

Pour rappel, il n’est possible de se baigner qu’en aval des cascades, là où la Cèze reprend son lit, à un endroit signalisé. Des panneaux et banderoles en français et en anglais ainsi qu’un marquage au sol sont éparpillés dans le reste du site pour indiquer les limites à ne pas franchir.