Besançon: Des manifestants «assis» contre l'arrêté «anti-mendicité» du maire de la ville

MOBILISATION Une centaine de personnes se sont rassemblées lors d’un sit-in tenu ce samedi après-midi à Besançon en opposition à l’arrêté « anti-mendicité » pris discrètement par la municipalité début juillet…

B.P.

— 

A Besançon, la mendicité accompagnée ou non d'animaux est notamment interdite dans un périmètre du centre-ville et à certains horaires par un arrêté depuis le 9 juillet. Illustration
A Besançon, la mendicité accompagnée ou non d'animaux est notamment interdite dans un périmètre du centre-ville et à certains horaires par un arrêté depuis le 9 juillet. Illustration — A. GELEBART / 20 MINUTES / SIPA

L’arrêté a été voté le 3 juillet à Besançon. Mais il n’est pas sans susciter quelques critiques depuis que l'a révélé L'Est Républicain la semaine passée. Appliqué depuis le 9 juillet et jusqu’au 30 septembre (avant, de nouveau, du 23 novembre au 31 décembre) du lundi au samedi de 10 heures à 20 heures, il interdit notamment « la mendicité accompagnée ou non d’animaux. »

Comme Nice ou La-Roche-sur-Yon avant elle cette année, la cité bisontine a décidé d’avoir recours à ce genre d’arrêté dit « anti-mendicité » dans un périmètre de son centre-ville. Il vise aussi « la consommation d’alcool » et « les regroupements ainsi que la station assise ou allongée lorsqu’elle constitue une entrave à la circulation publique. » Les contrevenants risquent une amende de 38 euros.

Une centaine de manifestants rassemblés samedi

En réaction, un collectif nommé « Besançon assis » a appelé sur Facebook à un rassemblement… assis ce samedi. Avec ce mot d’ordre : « Marre de la chasse aux pauvres ! On ne combat la pauvreté et la misère en la mettant sous le tapis. » Une centaine d’opposants à l’arrêté y ont pris part selon France Bleu. Parmi eux, quelques militants politiques, de la France Insoumise, notamment.