Dieselgate: Les juges d'instructions français se plaignent du manque de coopération de Volkswagen

JUSTICE Selon «Le Parisien», les trois juges d'instruction regrettent que ni Volkswagen, ni la justice allemande ne répondent à leurs requêtes...

O. G.

— 

Illustration de la société d'automobile allemande Volkswagen.
Illustration de la société d'automobile allemande Volkswagen. — Michael Sohn/AP/SIPA

Juges d’instruction demandent coopération. Selon Le Parisien, les trois juges d’instruction français qui enquêtent sur l’ affaire Volkswagen côté français se sont fendus fin juillet d’une lettre pour exprimer leurs difficultés. En effet, pour avancer dans ce lourd dossier ouvert en 2015, concernant la fraude de la société allemande d’automobile pour valider des moteurs trop polluants, baptisé Dieselgate, les magistrats français ont besoin que le géant allemand réponde à ses demandes. Ce qui n’est visiblement pas le cas.

Le géant allemand peu coopérant

Dans cette lettre, que nos confrères du Parisien se sont procurés, les magistrats soulignent que depuis l’audition en 2017 de Volkswagen à Paris comme témoin assisté, il ne s’est rien passé. Et ce n’est pas faute de démarches de leur côté. « La société allemande […] n’a pas souhaité s’exprimer lors de sa première audition en tant que témoin assisté », écrivent les juges dans cette lettre adressée aux parties civiles. Et la multinationale semble multiplier les procédures pour gagner du temps. Elle a « fait appel d’une de nos décisions, relative à la traduction en allemand des pièces du dossier », poursuivent les magistrats.

L’Allemagne traîne aussi des pieds

Et la mauvaise volonté ne serait pas uniquement le fait de la société… La justice allemande ne semble pas tellement disposée à donner à un coup de main aux juges tricolores. Qui dénoncent toujours dans cette lettre, « nous avons déjà effectué trois demandes officielles de documents au procureur du tribunal de Braunschweig (Brunswick), demandes qui n’ont pas abouti ».

L’Allemagne aurait-elle peur d’une amende colossale, interroge le quotidien ? Aux Etats-Unis, l’entreprise allemande encourt une amende maximale de 16 milliards d’euros. Et en Allemagne, la compagnie doit déj un milliard d'euros... Selon Le Parisien, Volkswagen pourrait devoir s’acquitter d’une amende de 20 milliards d’euros auprès des plaignants français. Ce coup de gueule, assez rare pour être souligné, permettra-t-il à ces magistrats de poursuivre leur travail d’enquête ?

>> A lire aussi : Dieselgate: Volkswagen accepte de payer un milliard d'euros d'amende en Allemagne

>> A lire aussi : Dieselgate: Le gouvernement allemand ordonne le rappel de 774.000 Mercedes en Europe