VIDEO. Incendie à Aubervilliers: Sept blessés graves dont cinq enfants

FAITS DIVERS L’incendie s’est déclaré ce dimanche après-midi dans un immeuble d’habitation…

A.B. avec AFP

— 

L’incendie s’est déclaré ce dimanche après-midi dans un immeuble d’habitation et a fait de nombreux blessés, dont cinq enfants en urgence absolue.
L’incendie s’est déclaré ce dimanche après-midi dans un immeuble d’habitation et a fait de nombreux blessés, dont cinq enfants en urgence absolue. — Thomas SAMSON / AFP

Un incendie qui s’est déclaré dimanche après-midi dans un immeuble d’habitation d’Aubervilliers, près de Paris, a fait sept blessés graves, dont cinq enfants, moins d'un mois après un sinistre qui avait coûté la vie à une mère et à ses trois enfants dans la même ville de Seine-Saint-Denis.

 

Parmi ces sept blessés figure une femme particulièrement touchée et dont le pronostic vital était engagé dimanche soir, a-t-on appris auprès de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). Elle a fait une crise cardiaque mais a pu être ranimée a-t-on appris auprès de la préfecture. Quatre des enfants ont été hospitalisés à Garches (Hauts-de-Seine), le cinquième à Necker, à Paris.

Seize personnes ont été plus légèrement touchées notamment par les émanations de fumées, dont dix policiers et un pompier venus sur place pour tenter d'évacuer les habitants, selon un bilan actualisé.

Le deuxième incendie meurtrier à Aubervilliers en moins d’un mois

Le feu a pris vers 19h sous les combles d’un immeuble de deux étages dans cette ville populaire de Seine-Saint-Denis et a nécessité l’intervention d’une centaine de pompiers, a indiqué la préfecture. L’origine du sinistre restait pour l’heure inconnue, a-t-on précisé de même source.

Il s’agit du deuxième incendie meurtrier à Aubervilliers en moins d’un mois. Le 26 juillet, un incendie survenu dans un immeuble HLM de la commune avait provoqué la mort d’une mère et de ses trois enfants, tandis que neuf personnes avaient été blessées.

Un enfant de 10 ans, soupçonné d’avoir provoqué le sinistre en jouant avec un briquet et un torchon dans l’immeuble, a été mis en examen dans ce dossier. Pénalement pas responsable en raison de son âge, il avait été contraint à une mesure d’éloignement de la commune.