Toulouse: Deux élus épinglés pour avoir porté une écharpe tricolore lors d’une cérémonie religieuse à Lourdes

LAICITE Jean-Michel Lattes et Jean-Baptiste de Scoraille participaient tous deux à une célébration consacrée à l’Assomption…

Alexandra Segond

— 

Jean-Michel Lattes et Jean-Baptiste de Scoraille arboraient leurs écharpes tricolores lors d'une cérémonie religieuse à Lourdes (illustration)
Jean-Michel Lattes et Jean-Baptiste de Scoraille arboraient leurs écharpes tricolores lors d'une cérémonie religieuse à Lourdes (illustration) — De Nul / Sipa

Pour l’opposition, c’est une atteinte à la laïcité. Pour Jean-Baptiste de Scoraille, conseiller municipal à Toulouse, c’est un choix qu’il « assume totalement ». Alors qu’il participait mercredi 15 août à une cérémonie religieuse à Lourdes, en compagnie du maire adjoint Jean-Michel Lattes, l’élu a créé la polémique. Motif, explique France 3 Occitanie : les deux hommes portaient leurs écharpes tricolores.

La présence de Jean-Michel Lattes et Jean-Baptiste de Scoraille, fervents chrétiens, n’a rien de surprenant le jour de l’Assomption dans ce haut lieu de pèlerinage. Mais, pour l’écologiste Régis Codec, ces quelques centimètres de tissus représentent « une drôle de conception de la laïcité » et une « infraction avec la loi de 1905 ».

Volonté de « faire du buzz »

Pour le Mouvement des jeunes socialistes (MJS) de la Haute-Garonne, c’est une question d’exemplarité : « [Jean-Michel Lattes et Jean-Baptiste de Scoraille] représentent tous les Toulousains et n’ont pas à exprimer leur religion en tant qu’élus. »

Jean-Baptiste de Scoraille a tenu à préciser de son côté avoir été entouré par des « maires de droite et de gauche » et des fonctionnaires de l’Etat. Se présentant comme un défenseur de cette fameuse laïcité, il déplore simplement la volonté de « faire du buzz et de faire parler de soin avant les échéances électorales ».