VIDEO. Pont effondré à Gênes: Qui sont les quatre Français disparus?

HOMMAGE Le triste bilan de l’effondrement du viaduc autoroutier s’élève à 39 morts. Parmi eux, quatre jeunes Français, originaires de la région Occitanie et de PACA…

A.S.

— 

Au moins39 personnes sont mortes dans l'effondrement d'une portion de viaduc de l'autoroute A10 mardi 14 août, à Gênes.
Au moins39 personnes sont mortes dans l'effondrement d'une portion de viaduc de l'autoroute A10 mardi 14 août, à Gênes. — ANDREA LEONI / AFP
  • Une portion d’un viaduc de l’autoroute A10 s’est écroulée à Gênes en Italie, mercredi, faisant 39 victimes dont quatre Français.
  • Agés d’une vingtaine d’années, ces quatre amis se rendaient en Sicile pour un teknival.

Ils s’appelaient Nathan, Axelle, William et Mélissa. Quatre jeunes de 19 à 22 ans, originaires du sud de la France, qui avaient choisi de partir en vacances en Italie, pour assister à un festival de musique électronique en Sicile. Voici leur portrait deux jours après l’effondrement du viaduc de Gênes.

Mélissa Artus Bastit

« Salut la compagnie créole, petit message pour savoir s’il y aurait une ou un conducteur qui serait chaud pour seconder notre conductrice Axelle pour aller au teknival d’Italie ! On demande une cotise pour l’essence et la bouffe », écrivait Mélissa sur sa page Facebook. La jeune femme est dépeinte comme une personne « formidable » et une « perle rare » par ses amis. Elle pratiquait le twirling bâton, un sport mêlant gymnastique, techniques de jonglage et manipulation d’un bâton. La Dépêche du Midi précise que Mélissa a été adoptée par un médecin et a grandi dans le Lot, à Souillac plus exactement.

Nathan Gusman

Le petit ami de Mélissa, dont il partageait la vie depuis neuf mois, a quant à lui vécu à Uzès (Gard) avant de venir vivre à Toulouse avec sa belle. Look punk lui aussi, adepte par les écarteurs d’oreille et piercings en tout genre, le jeune homme était aussi connu pour être un féru de judo, annonce Le Parisien.

William Pouzadoux

Dreadlocks et grand sourire, le jeune homme, âgé de 22 ans, résidait à Orange. C’est justement dans cette commune du Vaucluse que ses amis Mélissa, Nathan et Axelle l’ont récupéré. La sœur de William le présente comme un vigneron, qui partage son travail entre Orange et Châteauneuf-du-Pape. « C’était quelqu’un de têtu mais avec beaucoup d’humour », explique la sœur au Parisien. Propriétaire d’une chienne dont il était gaga, William rêvait de s’acheter un camion pour faire le tour du monde.

Axelle Place

Benjamine de la bande de copains, Axelle était une jeune femme discrète, qui se faisait de plus en plus rare à Lautrec (Tarn) où elle vivait avec ses parents. Son père travaille en tant que programmeur culturel dans un café, tandis que sa mère tient une boutique de bijoux. Seule détentrice du permis de conduire, Axelle avait pu emprunter la voiture de son père pour se rendre avec ses amis à Gênes, où les quatre amis devaient embarquer pour la Sicile.

>> A lire aussi : Le parquet de Paris ouvre une enquête pour «homicides involontaires» après l'effondrement du viaduc de Gênes:

>> A lire aussi : Le gouvernement italien déclare l'«état d’urgence pour 12 mois» à Gênes