Un homme fume du cannabis (Illustration).
Un homme fume du cannabis (Illustration). — KONRAD K./SIPA

SANTE

Mycoses, lésions, décoloration... Les dentistes mettent en garde contre les dangers du cannabis

Ils estiment que cette substance modifie la flore buccale, diminue la production de salive, épaissit et rend la plaque dentaire plus collante et difficile à éliminer...

Coloration des dents, caries, troubles sensoriels, mycoses… Le cannabis fait également un carnage dans la bouche des fumeurs, bien plus que le tabac, alertent les dentistes de la Société de médecine dentaire belge.

«Les dentistes sont nombreux à constater les effets néfastes du cannabis au niveau de la santé bucco-dentaire », a expliqué au quotidien belge Le Soir Véronique Seha, dentiste généraliste et chargée de cours sur l’impact du tabagisme sur la santé bucco-dentaire au Fonds des affections respiratoires (Fares).

« La dose et la durée de la consommation constituent des facteurs aggravants »

« La dose et la durée dans le temps de la consommation constituent des facteurs aggravants », souligne Véronique Seha qui précise que les personnes fumant le cannabis sont plus susceptibles d’être victimes de « colorations, d’érosion dentaire, de caries, de dents manquantes, de troubles sensoriels, de mycoses et lésions précancéreuses ».

La substance active contenue dans le cannabis, le THC, est le principal responsable des problèmes buccaux. Les dentistes estiment que cette substance modifie la flore buccale, diminue la production de salive, épaissit et rend la plaque dentaire plus collante et difficile à éliminer. «  Tout fumeur de cannabis devrait consulter régulièrement son dentiste, qui pourrait l’informer sans juger, dépister les atteintes bucco-dentaires, les soigner voire, si nécessaire, référer le patient à un autre spécialiste », précise la dentiste Véronique Seha.