Un médecin propose de «soigner» l'homosexualité par l'homéopathie

SANTE « Considérer l’homosexualité comme une maladie est une idée reçue encore très tenace, ancrée dans les mentalités », s’est insurgé le président de l’association SOS homophobie…

H. B.

— 

Un médecin propose de «traiter» l'homosexualité par l'homéopathie.
Un médecin propose de «traiter» l'homosexualité par l'homéopathie. — DURAND FLORENCE

Après les thérapies de conversion, voici maintenant le traitement à l’homéopathie pour « soigner » l’homosexualité. C’est ce que propose un médecin généraliste, administrateur du site Médecine intégrée, un portail des médecines alternatives, rapporte franceinfo.

« L’homosexualité n’est pas une pathologie, mais un symptôme particulier (choix de vie) de patients "border-line" (personnalités intéressantes par ailleurs). Il se trouve que la matière médicale homéopathique comporte des remèdes agissant sur l’exacerbation de ces symptômes », écrit notamment ce médecin, exilé en Suisse, sur son site.

Des granules de Sepia « pour celles qui ont du mal à accepter leur féminité »

Le médecin détaille ainsi « son traitement miracle » sur son site. Pour les garçons, « du Platina à faire fondre sous la langue pour lutter contre les problématiques de séduction et de domination », « de l’Argentum nitricum contre le Don Juanisme » et « du Pulsatilla pour l’immaturité et la demande de dépendance ».

Et pour les filles « dominatrice et jalouse », du Lachesis, du Sepia « pour celles qui ont du mal à accepter leur féminité » et du Natrum muriaticum pour celles qui sont « anxieuses » et « mélancoliques ».

« Ce n’est pas parce qu’on est médecin, qu’on ne raconte pas d’inepties »

Ces propos ont scandalisé de nombreux internautes, et plusieurs associations de lutte contre l’homophobie. « Considérer l’homosexualité comme une maladie est une idée reçue encore très tenace, ancrée dans les mentalités. Ces stéréotypes doivent être combattus car ils nourrissent l’homophobie », a expliqué à franceinfo Joël Deumier, président de l’association SOS homophobie.

Le Dr Charles Bentz, président du syndicat national des médecins homéopathes, s’est également déclaré scandalisé. « Ce n’est pas parce qu’on est médecin, qu’on ne raconte pas d’inepties (…) C’est complètement délirant, l’homosexualité n’a jamais été une maladie ! », a déclaré le médecin à franceinfo.