Commande annulée aux Gay Games: Le patron de Barnum craint «des conséquences pour ses salariés»

HOMOPHOBIE Le chef d’entreprise avait déclenché un tollé en déclarant que cela lui « posait un problème moral de bosser pour des communautaristes »…

20 minutes avec agence

— 

Les Gay Games 2018 ont lieu à Paris du 4 au 12 août. (illustration)
Les Gay Games 2018 ont lieu à Paris du 4 au 12 août. (illustration) — SIPA

Dans un nouveau message publié sur Twitter, le patron de Barnum, Emmanuel de Préval, assure que son message publié le 4 août n’était pas homophobe. Selon lui, « il n’y avait absolument aucune homophobie, encore moins d’incitation à la haine », relaye le HuffPost.

Après avoir accepté une commande venant des Gay Games, l’homme avait confié sur Twitter que cela lui « posait un vrai problème moral » et annoncé que les recettes de l’opération seraient reversées à La Manif pour Tous. Ses propos ont déclenché indignation, critiques et de multiples appels au boycott. Une commande a même déjà été annulée par un client de Barnum.

D’autres messages homophobes

Le chef d’entreprise a voulu se rattraper, mais semble surtout s’inquiéter des conséquences de ce bad buzz pour son entreprise. « Je présente mes excuses aux personnes que [le message] a pu heurter », écrit-il. « Je n’ai évidemment aucune hostilité envers quiconque pour son orientation sexuelle… Je souhaite qu’il n’y ait pas de conséquences pour mes salariés auxquels je rends hommage. »

De nombreux internautes n’ont pas manqué de rappeler, via des captures d’écran, que le chef d’entreprise prenait régulièrement pour cible les personnes LGBT dans ses tweets, les qualifiant de « Kommandantur » ou de « cerveaux malades ».

>> A lire aussi : L'homosexualité, encore un tabou dans le milieu sportif

>> A lire aussi : En quoi consistent les Gay Games qui commencent samedi à Paris?