Besançon: Les dépôts sauvages de déchets bientôt punis

DECHETS Le ramassage imprévu de ces déchets coûte chaque année près de 200.000 euros à la collectivité...

Alexandra Segond

— 

Besançon a décidé d’instaurer des amendes et a porté plainte contre les délinquants qui déposent leurs déchets sur les chemins et forêts autour de la ville.
Besançon a décidé d’instaurer des amendes et a porté plainte contre les délinquants qui déposent leurs déchets sur les chemins et forêts autour de la ville. — M. Gile - Sipa

« Il est temps de frapper fort », martèle avec colère Marie Zehaf, adjointe à la voirie. Cela fait quelque temps déjà que randonneurs et riverains s’insurgent contre les dépôts sauvages et les détritus qui tapissent certains chemins et sentiers forestiers autour de Besançon.

Pour lutter contre ces incivilités, explique L’Est Républicain, la mairie a décidé d’instaurer une amende de 50 à 160 euros, en cas de récidive. Des frais de ramassage sont également envisagés.

Un arrêté municipal et des dépôts de plainte

« Malgré nos messages de prévention, certains continuent à mal se comporter et à se débarrasser d’encombrants parfois toxiques », s’agace Marie Zehaf. Des conteneurs à verre ou à papier sont pourtant éparpillés dans le secteur. « Cet incivisme et ce non-respect de la nature découragent nos agents. » En octobre 2017, Besançon avait même réalisé deux courts-métrages pour sensibiliser ses habitants.

Alain Loriguet, le maire de Thise, une commune du Doubs au nord-est de Besançon, a annoncé pour sa part avoir signé un arrêté « pour prévenir les gens des sanctions qu’ils encourent s’ils sont identifiés comme responsables de la dépose de ces ordures ».

Les gendarmes ont déjà recueilli des plaintes contre certains habitants délinquants, trahis par leurs détritus. « Mes agents municipaux traitent régulièrement ces immondices et ouvrent les sacs pour repérer les identités des contrevenants ou tout signe qui pourrait nous orienter vers le ou les coupables, a précisé Alain Loriguet. C’est ingrat mais nécessaire. »

>> A lire aussi : Un Français sur cinq jette ses déchets par la fenêtre sur l’autoroute