Orne: Un détenu se suicide à la prison d'Argentan

ORNE Le syndicat FO-pénitentiaire dénonce le « racket entre détenus, les pressions, les règlements de comptes en cellule dans le but de continuer les trafics à l’extérieur »...

20 Minutes avec AFP

— 

Un couloir de prison (illustration)
Un couloir de prison (illustration) — UGO AMEZ/SIPA

Un détenu âgé de 22 ans s’est pendu dans sa cellule au centre de détention d’Argentan (Orne) dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on appris mardi auprès du syndicat FO-pénitentiaire.

« Il n’était pas connu pour être suicidaire. On ne sait pas s’il y a une corrélation avec le climat très compliqué entre les détenus », a déclaré à l’AFP Elodie Sylla, secrétaire FO-pénitentiaire. Le syndicat dénonce dans un communiqué « racket entre détenus, les pressions, les règlements de comptes en cellule dans le but de continuer les trafics à l’extérieur ».

« Les têtes de réseaux font pression sur les détenus les plus fragiles », explique la syndicaliste. FO-pénitentiaire réclame « le retour aux fouilles dans les parloirs » par lesquels transiteraient la drogue et les téléphones. La direction de la prison n’était pas joignable.