Calais: Des associations dénoncent des «violences policières excessives» sur leurs bénévoles

MIGRANTS Les bénévoles ont notamment insisté sur la « systématicité et la persistance du harcèlement des volontaires »…

Alexandra Segond

— 

Des migrants à Calais, le 21 juin 2017. AFP PHOTO/ DENIS CHARLET
Des migrants à Calais, le 21 juin 2017. AFP PHOTO/ DENIS CHARLET — AFP

Ce mardi matin, les associations d’aide aux migrants Help Refugees, L’Auberge des Migrants, Utopia et Refugee Infobus ont publié un rapport virulent à l’encontre des forces de l’ordre.

Les bénévoles y ont dénoncé les intimidations et le harcèlement dont elles seraient victimes de la part de la police de Calais et de Dunkerque au cours des derniers mois, rapporte France 3 Hauts-de-France.

Plus de 600 incidents et 37 accidents de violence

Contrôles d’identité répétés, arrestations, violences physiques et verbales… Au total, le rapport a dénombré plus de 600 incidents de surveillance policière et 37 accidents de violence. Les policiers auraient poussé ou écarté de force des bénévoles. Les autorités auraient aussi empêché physiquement les associatifs d’apporter une aide humanitaire aux réfugiés.

La situation des migrants à Calais connaît un niveau très critique ces dernières semaines. Le 31 juillet dernier, le tribunal de Lille avait choisi de rejeter les principales requêtes des associations, qui réclamaient par exemple un meilleur accès aux points d’eau et une amélioration des conditions d’hygiène.