Canicule: Le pire est à venir lundi et mardi, ça devrait s'améliorer ensuite

CHALEUR D'après Météo-France, le pic de canicule devrait se situer lundi sur les régions du Sud-Ouest, et mardi sur celles du Nord-Est, du Centre-Est et du bassin parisien...

20 Minutes avec AFP

— 

Les fontaines du parc André Citroën, haut lieu du rafraichissement parisien, le 5 août 2018.
Les fontaines du parc André Citroën, haut lieu du rafraichissement parisien, le 5 août 2018. — Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Encore au moins deux jours à tenir. La canicule va continuer de sévir et les températures les plus élevées sont attendues lundi et mardi, avec une augmentation de la pollution à l’ozone notamment dans la région parisienne, le sud et l’est qui entraînera des restrictions de la circulation automobile.

Après une journée de dimanche encore très chaude sur la majeure partie du pays, particulièrement la moitié sud, on attend lundi des températures de 36°C à Toulouse et 37°C à Bordeaux. Mardi 36°C à Paris ou à Lyon. D’après Météo-France, « le pic de canicule devrait se situer lundi sur les régions du Sud-Ouest, mardi sur celles du Nord-Est, du Centre-Est et du bassin parisien ».

 

Pour ceux qui ont du mal à dormir ou rafraîchir leur logement, ça ne devrait donc pas s’arranger. « Les nuits suivantes resteront très chaudes, particulièrement en milieu urbain », indique Météo-France.

Du mieux à partir de mardi en fin d’après-midi

La journée de samedi avait été « la plus chaude en moyenne sur la France depuis la canicule de 2003 », selon François Jobard, prévisionniste à Météo-France. Cet épisode sera quoi qu’il arrive dans le « top 3 » des canicules les plus sévères mesurées en France.

À compter de la fin d’après-midi mardi, la France devrait mieux respirer. « L’arrivée d’une masse d’air plus maritime, venue de l’Atlantique, jouera un rôle rafraîchissant », a précisé le prévisionniste. On devrait retrouver à partir de jeudi des températures conformes voire légèrement inférieures à la normale saisonnière.