Normandie: Un nageur décède en mer, 13 autres personnes secourues

CALVADOS 11 personnes en urgence relative ont été transportées à l’hôpital...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un sauveteur de plage.
Illustration d'un sauveteur de plage. — Eric Beracassat/SIPA

Un septuagénaire s’est noyé dimanche après-midi au large de Merville-Franceville (Calvados), tandis que 13 autres personnes ont été prises en charge par les secours, a annoncé dans un communiqué la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord (Premar). « Un homme de 78 ans est malheureusement décédé, 11 personnes en urgence relative ont été transportées à l’hôpital, deux personnes sont choquées », indique le communiqué.

Les faits se sont produits vers 15h30. La préfecture maritime est informée par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) de Jobourg (Manche) que huit baigneurs sont en difficulté sur la plage de Merville-Franceville.

Le Cross dépêche alors d’importants moyens nautiques et aériens, notamment un hélicoptère Dragon 76 de la Sécurité civile, ainsi qu’une vedette de sauvetage et six semi-rigides des pompiers, de la SNSM, et des postes de secours. Deux services mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR) et sept véhicules de secours et d’aide aux victimes (VSAV) sont par ailleurs acheminés en bordure de plage.

L’hypothèse d’un « suraccident »

La plage a été évacuée vers 16h afin que l’hélicoptère et les embarcations de secours puissent procéder au quadrillage de la zone et s’assurer qu’aucun baigneur n’était encore à l’eau. « Vers 17h30, à l’issue de l’opération de secours, ce sont 14 baigneurs qui ont été pris en charge par les différents moyens pompiers et SMUR présents », indique la Premar dans son communiqué.

« Ce fut une opération compliquée », a indiqué à l’AFP l’officier de communication d’astreinte à la préfecture maritime. « Au départ, nous avions huit personnes en difficulté, puis il s’est avéré qu’il y en avait 14. » « On est dans l’hypothèse d’un "suraccident" avec des personnes qui ont voulu en aider d’autres après que le vent se soit levé », a précisé l’officier.