Canicule: Alerte aux chutes de pierres dans l'ascension du Mont-Blanc

ALPINISME La canicule génère un risque important de chute de pierres au Mont-Blanc, un phénomène s’intensifiant de jour en jour...

20 Minutes avec AFP

— 

Le massif du Mont-Blanc, ici photographié depuis le barrage de Roselend dans le Beaufortain.
Le massif du Mont-Blanc, ici photographié depuis le barrage de Roselend dans le Beaufortain. — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Le préfet de Haute-Savoie et le maire de Saint-Gervais recommandent aux alpinistes de différer leur ascension du Mont-Blanc par le couloir du Goûter en raison du risque important de chutes de pierres dû à la canicule.

«En conséquence de l’épisode de canicule et du phénomène de sécheresse que le département connaît depuis plusieurs semaines, d’importantes chutes de pierres se produisent dans la voie normale d’ascension au sommet du Mont-Blanc, dite du Goûter», préviennent ce dimanche soir le préfet et le maire dans un communiqué commun.

Mieux vaut différer son ascension du Mont-Blanc

Le phénomène s’intensifiant de jour en jour, il est recommandé aux alpinistes «de différer leur ascension, qu’ils soient accompagnés de guide ou seuls», ajoute le communiqué.

Les bureaux des guides notamment de Chamonix et de Saint-Gervais, les offices de tourisme et l’office de haute montagne de Chamonix (OHM), se tiennent à la disposition des alpinistes pour «les renseigner sur des courses praticables ainsi que sur les conditions d’accès à la haute montagne et sur les règles de sécurité à respecter», poursuivent les signataires.

En fonction de l’évolution de la situation, le préfet de la Haute-Savoie et le maire de Saint-Gervais font savoir en outre qu’ils prendront «toutes les mesures nécessaires à la préservation de la sécurité des alpinistes candidats à l’ascension au sommet du Mont-Blanc par la voie normale».

>> A lire aussi : Le Mont-Blanc toujours en accès restreint pour les alpinistes