VIDEO. Burger King dénonce l'absurdité de la taxe rose

INEGALITES Un projet de loi contre la taxe rose - qui consiste à faire payer plus chers les produits dits féminins - est actuellement en préparation aux Etats-Unis...

Lise ABOU MANSOUR

— 

Dans une vidéo promotionnelle, l’enseigne de restauration rapide Burger King dénonce la taxe rose
Dans une vidéo promotionnelle, l’enseigne de restauration rapide Burger King dénonce la taxe rose — Burger King

Etre une femme a un coût. Rasoir, déodorant, crème hydratante : tous ces produits du quotidien sont plus chers lorsqu'ils sont estampillés comme féminins. Pourtant il s’agit bien des mêmes produits que ceux des hommes. La plupart du temps, seule la couleur diffère. On y ajoute du rose, des fleurs ou des paillettes... et quelques euros. Cette pratique marketing se nomme « taxe rose ».

Dans sa dernière vidéo promotionnelle, l’enseigne de restauration rapide américaine Burger King dénonce cette discrimination économique. Dans ce spot publicitaire, les clients qui commandent des nuggets au poulet se voient proposer deux boîtes : une bleue pour les hommes et une rose pour les femmes. La deuxième coûte deux fois plus cher que la première.

Les clientes protestent, estimant ne pas avoir besoin d’une boîte rose. Le vendeur au comptoir leur fait alors remarquer : «Quand vous allez au supermarché et que vous payez deux dollars de plus pour vos rasoirs, est-ce que vous dites quelque chose?» L’une des clientes reconnait alors que non, elle ne le fait pas.

L’initiative de Burger King est certes commerciale mais elle permet de lever le voile sur cette discrimination envers la gent féminine. Selon une étude réalisée par le Bureau de la consommation de la Ville de New York comparant 800 produits genrés, les femmes paient en moyenne 7% de plus que les hommes. Cela concerne les cosmétiques mais aussi les vêtements ou les accessoires. Cette inégalité se retrouve dès le plus jeune âge, dans les jouets ou, plus surprenant encore, les couches.

Les femmes peuvent évidemment choisir d’acheter l’objet le moins cher des deux. Mais pour éviter qu’elles comparent les prix, les produits «homme» et «femme» sont souvent éloignés dans les rayons de supermarché.

A la fin de son spot, Burger King invite les internautes à interpeller le gouvernement américain sur cette pratique. Un projet de loi visant à en finir avec la taxe rose est soutenu depuis le mois d’avril par la députée de Californie Jackie Speier, mais il a très peu de chances d'être adopté.

En France, un rapport sur le sujet a été publié en 2015 mais aucune mesure législative n’a pour le moment été prise.