Une association féministe déclare la guerre aux cartes postales sexistes

VACANCES L’association Femmes Solidaires estime que les cartes postales sexistes renforcent la culture du viol…

20 Minutes avec AFP

— 

Exemple de carte postale sexiste dénoncée par l'association Femmes Solidaires.
Exemple de carte postale sexiste dénoncée par l'association Femmes Solidaires. — FEMMES SOLIDAIRES

Une jeune femme gravit le mont Ventoux en string sur un vélo. Un champ de lavande se découpe derrière cinq paires de fesses musclées et bronzées. L’association féministe Femmes Solidaires a dénoncé, jeudi, les cartes postales estivales « à caractère sexiste et parfois pornographique » sur lesquelles de jeunes femmes exhibent fièrement leurs corps.

Potaches autant que ringardes, ces cartes « concourent à la culture du viol qui impose une image dégradante des femmes et participent à légitimer et banaliser les violences faites aux femmes », assure l’association dans un communiqué.

Un marché « anecdotique » selon un éditeur

Les 10.000 militantes revendiquées par l’association ont donc été invitées à dénicher partout en France les cartes postales de ce genre un peu particulier. « Elles nous en ont fait remonter une centaine et nous allons en publier une par jour sur les réseaux sociaux pour montrer l’ampleur et la gravité du phénomène », a expliqué Kévin Védie, porte-parole de Femmes Solidaires.

Se faisant, l’association exhorte les éditeurs de cartes postales à cesser d’imprimer de tels exemplaires au nom du respect des femmes. « Ça fait des années qu’on n’en édite plus. Aujourd’hui, c’est un marché anecdotique, ça ne correspond plus à l’attente des gens, explique Yves Nicolet, gérant d’un éditeur basé près de Lyon qui estime, toutefois, que « cela ne porte atteinte à personne ».

>> A lire aussi: Une campagne d'affichage peut-elle changer les mentalités ?