Illustration mathématiques.
Illustration mathématiques. — Purestock/SIPA

DISTINCTION

Médaille Fields: Un Iranien, un Italien, un Allemand et un Indo-Australien ont obtenu la prestigieuse récompense

Cette médaille est attribuée tous les quatre ans à des mathématiciens de moins de 40 ans…

C’est la plus prestigieuse récompense en mathématiques. Quatre mathématiciens ont reçu ce mercredi la médaille Fields à Rio de Janeiro au Brésil, où se déroule actuellement le congrès mondial des mathématiciens.

Parmi les lauréats de la médaille Fields cette année, on compte l’Italien Alessio Figalli, 34 ans. Ce chercheur détaché au CNRS a fait preuve « d’une précocité exceptionnelle », a souligné  la ministre française de la Recherche Frédérique Vidal dans un communiqué. « A travers cette nouvelle distinction, c’est l’exceptionnelle qualité et l’attractivité de l’école mathématique française qui sont à nouveau mises en lumière », a ajouté la ministre.

Alessio Figalli a notamment travaillé avec Cédric Villani et a obtenu son doctorat en une seule année au lieu de trois. Il a été récompensé pour ses « contributions à la théorie du transport optimal et ses applications aux équations différentielles et à la géométrie métrique ».

Un réfugié kurde iranien également récompensé

Trois autres mathématiciens ont été primés. Caucher Birkar, un mathématicien kurde iranien, professeur de mathématiques à l’université de Cambridge. Caucher Birkar, 40 ans, est réfugié au Royaume-Uni depuis 2000 et enseigne à l’Université de Cambridge. Il a été récompensé pour sa contribution aux études géométriques sur le plan de Fano.

Peter Scholze, mathématicien allemand, a également été récompensé. Professeur de l’Université de Bonn, il a été primé pour ses travaux sur l’arithmétique et la géométrie algébrique.

Le quatrième lauréat est l’Indo-Australien Akshay Venkatesh. Né à New Delhi, en Inde, ce mathématicien de 36 ans a grandi en Australie et a été récompensé pour ses travaux sur la théorie analytique des nombres.