Paris: Les salariés de la tour Eiffel déposent un préavis de grève pour jeudi

TOURISME Les syndicats protestent contre ce qu'ils estiment être une mauvaise gestion de l'accueil des visiteurs dans le monument...

L.Br. avec AFP

— 

La tour Eiffel à Paris, le 16 juillet 2018.
La tour Eiffel à Paris, le 16 juillet 2018. — Bertrand GUAY / AFP

La Dame de fer a enfin ouvert ses portes aux visiteurs ce mercredi. Le monument aurait dû ouvrir à 9h mais les employés de la tour Eiffel se sont réunis en Assemblée générale pour décider de la suite à donner à leur mouvement social. Un préavis de grève avait été déposé pour la journée de mercredi, il a finalement été reporté à jeudi.

Les employés veulent protester contre l’organisation de l’accueil de visiteurs à des créneaux réservés en prévente, qui en l’état actuel « génère des files d’attente parfois monstrueuses ».

Selon Denis Vavassori, représentant de la CGT-Tour Eiffel, le préavis de grève a été déposé par une intersyndicale CGT-FO. La décision de monter depuis début juillet à 50 % la proportion de tickets ouverts à la réservation par créneau horaire (contre 20 % précédemment) « est une bonne chose, on vit avec notre temps », a-t-il reconnu.

Des agents à bout, selon le syndicat

Cependant, l’organisation mise « en œuvre par la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel (SETE) génère des files d’attente parfois monstrueuses » et « souvent totalement déséquilibrées », a expliqué le syndicat dans un communiqué.

La CGT reproche à la direction d’avoir dédié le pilier nord d’accès à la Tour à l’accueil des visiteurs munis de préventes, et l’autre pilier à tous les autres. « Au-delà du gâchis généré en termes d’efficacité, insatisfaction des visiteurs […] les agents d’accueil sont à bout », fustige la CGT. Le syndicat propose de permettre à tous « d’accéder aux deux piliers », avec « une file prioritaire » pour les billets achetés en prévente.

Les discussions se poursuivent ce mercredi entre la direction et les syndicats pour tente de trouver une issue au conflit. « La SETE met tout en œuvre pour que la tour Eiffel reste ouverte. Des discussions sont en cours avec les organisations syndicales » pour « trouver des compromis raisonnables », a réagi dans un communiqué la société.

>> A lire aussi : La Tour Eiffel, un objet de communication massive?

>> A lire aussi : Mur de verre, barrière en acier, plots… Ça y est la tour Eiffel a son dispositif de sécurité

>> A lire aussi : «Les touristes sont prêts à traverser tous les obstacles pour la visiter»

>> A lire aussi : Une mosquée au premier étage? La folle rumeur