Côte Atlantique: Bateaux à la dérive, nageur disparu... Un nombre record d’interventions de secours ce week-end

SECOURS La préfecture maritime a relevé trois types d’opérations de secours : rupture de mouillage, imprudence des navigateurs, ainsi qu’accident de baignade et de sports nautiques...

Alexandra Segond

— 

Un bateau de la SNSM, société naiionale de sauvetage en mer.
Un bateau de la SNSM, société naiionale de sauvetage en mer. — SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA

Bateaux à la dérive, noyades, ennuis mécaniques… La saison estivale de la côte Atlantique n’est jamais de tout repos. Ce week-end, la préfecture maritime a enregistré plus de 60 opérations de secours, rapporte Sud-Ouest, de la Charente-Maritime jusqu’au Pays Basque. Un nombre d’interventions record, quasiment le triple d’un habituel week-end d’été.

« On met sa vie en danger ainsi que celle des sauveteurs »

Cette hausse historique s’expliquerait par de mauvaises conditions météorologiques samedi et dimanche, « avec un vent automnal de force 7 à 8 [d’au moins 50 km/h] et une faible visibilité », a précisé Riaz Akhoune, porte-parole du préfet maritime de l’Atlantique​. La plupart des opérations ont secouru des bateaux à la dérive, notamment après une rupture de mouillage.

Dans un tiers des cas, il s’agissait aussi de « gens pas prudents qui ont pris des risques pour sortir en mer », a considéré Riaz Akhoune. De nombreux accidents de baignade et des sports nautiques ont eu lieu, malgré la levée du drapeau rouge et les mesures de prévention. Deux noyades ont ainsi été enregistrées. « On met sa vie en danger ainsi que celle des sauveteurs », a rappelé le porte-parole.

Encore un disparu dimanche après-midi

Le maître mot des vacances sur la côte Atlantique : la prudence, donc. Dimanche après-midi encore, un jeune homme de 22 ans a été porté disparu au large d’Anglet, alors qu’il se baignait avec ses proches. Les secours ont dû abandonner leurs recherches infructueuses vers 17h.