Canicule: Trois départements toujours en vigilance orange

METEO Trois départements sont maintenus dimanche matin en vigilance orange en raison de la canicule qui sévit déjà depuis plusieurs jours...

20 Minutes avec AFP

— 

La canicule a déjà sévi à Paris en 2017.
La canicule a déjà sévi à Paris en 2017. — MATHILDE MAZARS/SIPA

Quelle chaleur ! Si, dans une grande partie de la France, il fait moins chaud ce dimanche que les jours précédents, l’alerte canicule est maintenue dans trois départements de la vallée du Rhône.

Il s’agit de l’Ardèche, de la Drôme et du Rhône où les températures nocturnes ne sont pas descendues en dessous de 18 degrés en plaine, ni même en dessous de 21 degrés sur les plaines du sud de la Drôme.

Depuis fin juin, les températures sont restées élevées sur l’ensemble du pays, souligne Météo-France, notamment sur la moitié nord de l’Hexagone où elles ont été en moyenne 2 à 4 degrés au-dessus des valeurs de saison. Dimanche, le retour d’un temps ensoleillé fera repartir les températures à la hausse : 32 degrés à Lyon, 35 degrés à Montélimar, retrouvant ainsi des niveaux caniculaires.

Troisième mois de juillet le plus chaud

Pas de rafraîchissement prévu sous les 20°C en cours de nuit prochaine (nuit de dimanche à lundi). Dans les départements en vigilance jaune (Ain et Isère), on attend 33 degrés dimanche après-midi à Ambérieu et à Grenoble. Ces fortes chaleurs se poursuivront en s’amplifiant au moins jusqu’à vendredi prochain.

Le mois de juillet 2018 devrait être le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900, avec une température moyenne supérieure à la normale de 2,4 degrés, selon un bilan provisoire établi par Météo-France vendredi soir. Juillet 2018 se placerait ainsi en termes de température derrière juillet 2006 (+3,6 degrés) et juillet 1983 (+2,6 degrés).

>> A lire aussi : Canicule: Comment fera-t-on s'il fait 55 degrés en 2050?

>> A lire aussi : VIDEO. Alerte à la canicule: Refus de travail, bermuda, pauses... Quels sont les droits des salariés?