Nantes: Un jeune myopathe débarqué de l’avion à cause de ses appareils médicaux

VACANCES La compagnie aérienne lui avait demandé de laisser ses appareils médicaux, sans lesquels il ne peut respirer...

Alexandra Segond

— 

Un appareil de la compagnie Transavia à l'aéroport de Nantes.
Un appareil de la compagnie Transavia à l'aéroport de Nantes. — VJoncheray/aéroport Nantes-Atlantique

Il n’aura pas pu partir en vacances. Mercredi dernier, Nassim, 22 ans, devait partir pour Casablanca depuis l’aéroport de Nantes avec sa mère.

Mais malgré toutes les formalités administratives, le jeune est contraint de quitter l’appareil, raconte Presse Océan. Atteint de myopathie depuis l’enfance, Nassim a tout simplement refusé de laisser derrière lui ses appareils respiratoires.

La compagnie reconnaît son erreur

« Sans ses machines, il ne peut survivre », s’emporte Fouzia, la sœur du jeune homme. Elle assure que Nassim prend pourtant régulièrement l’avion pour le Maroc , sans jamais rencontrer de soucis. Dans ce cas-ci, le problème se serait posé vis-à-vis de ses appareils médicaux, considérés comme non-homologués aux yeux de la compagnie en question, Transavia.

Transavia a depuis reconnu son erreur et pris contact avec Nassim. Après avoir obtenu le remboursement de ses billets, le jeune homme devrait pouvoir repartir au vendredi, aux frais de Transavia, avec une autre compagnie aérienne acceptant ce type de matériel.