Bouches-du-Rhône: Opération sensibilisation au 80 km/h auprès des vacanciers

REPORTAGE En ce week-end de chassé-croisé, la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a organisé au péage de La Ciotat une opération de sensibilisation au 80 km/h…

Mathilde Ceilles

— 

Un fonctionnaire de la préfecture de police au péage de La Ciotat
Un fonctionnaire de la préfecture de police au péage de La Ciotat — Mathilde Ceilles / 20 Minutes

« C’est nul franchement. Pour 10 km/h de moins, ça ne change rien. C’est juste histoire de changer les radars et renflouer les caisses de l’Etat. » Arrivée à la gare de péage de La Ciotat, en ce week-end de chassé-croisé, Amel, une jeune conductrice drômoise, soupire.

« Allez prenez le flyer Madame, ça fera un bon marque-page pour votre livre de plage ! », répond Cyril en souriant, son gilet « préfecture de police des Bouches-du-Rhône » sur le dos. « On accueille les gens avec la bonne humeur », explique-t-il entre deux voitures. Et de lancer à un autre conducteur immatriculé dans les Côtes-d’Armor. « Bonjour, 80 km/h​, c’est aussi pour la Bretagne ! »

« On est prêt à répondre »

Ce vendredi, la préfecture de police organisait une grande opération de contrôle en ce week-end de chassé au niveau du péage de La Ciotat, à quelques mètres du Var et de ses nombreuses stations balnéaires prisées en cette période estivale. Outre les contrôles de vitesse ou de poids de certains véhicules, des fonctionnaires de la préfecture de police avaient été réquisitionnés pour distribuer des flyers aux automobilistes, afin de leur rappeler la nouvelle réglementation appliquée depuis le 1er juillet. La mesure a en effet fait débat, notamment dans le monde rural.

« Roulons moins vite là où on meurt le plus, indique le papier. 55 % des accidents mortels se produisent sur les routes à double sens sans séparateur central. Au 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée sur ces routes passe de 90 à 80 km/h. » « Si les gens veulent engager la discussion, on est prêt à répondre, affirme Christophe Reynaud, directeur de cabinet du préfet de police des Bouches-du-Rhône. Cette mesure est destinée à sauver 400 vies par an. »

Et d’ajouter : « Depuis la mise en place de mesures de limitation de vitesse et les contrôles automatisés, c’est un fait, le nombre de tués sur les routes diminue de manière très importante. Les messages de prévention et de répression, ça marche. » Le flyer indique notamment que cette mesure entraîne des distances de freinage plus courtes, avec « peu de différence dans les temps de trajet ».

« 80 sur l’autoroute ? Ça ne risque pas »

Mais peu de monde comme Amel engage la conversation pour exprimer son opposition. Quelques personnes refusent de prendre le flyer, la majorité prenant poliment le bout de papier, sous le regard des policiers placés quelques mètres plus loin. Une majorité de vacanciers est de plus pressée en arrivant sur cette barrière de péage. « Au début du contrôle, j’essayais de leur expliquer, mais ils n’ont pas le temps, alors je leur dis juste de ne pas rouler trop vite », constate Martine. « 80 sur l’autoroute ? Ça ne risque pas » lui rétorque un conducteur en riant.

Le choix de l’autoroute pour sensibiliser à cette nouvelle mesure peut en effet surprendre. Mais Christophe Reynaud assume parfaitement. « Nous avons fait d’autres opérations de la sorte, sur des voies concernées par la mesure, affirme-t-il. En ce week-end de chassé-croisé, il y a des automobilistes tous azimuts sur cette barrière de péage, et les personnes qui empruntent cette autoroute vont la quitter pour des voies secondaires où cette mesure est appliquée. » Près de 700 policiers sont mobilisés ce vendredi et ce samedi sur 300 points de contrôle dans tout le département des Bouches-du-Rhône.

>> A lire aussi : Le Conseil d'Etat refuse de suspendre le décret réduisant la vitesse à 80 km/h

>> A lire aussi : 80 km/h sur les routes: Le produit des amendes ira aux hôpitaux, dit Philippe

​​​​