C'est l'heure du BIM: Macron veut reprendre la main, répit dans la guerre commerciale et le Japon exécute

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Emmanuel Macron, le 19 juillet 2018
Emmanuel Macron, le 19 juillet 2018 — UGO AMEZ/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Affaire Benalla : Macron, « fier » d’avoir embauché Alexandre Benalla, dénonce les « bêtises » parues dans la presse

« Je ne vais pas chercher des fusibles parce que vous avez envie de voir du sang et des larmes dans le tournant de l’été », a lâché Emmanuel Macron aux journalistes. Après des jours de silence, le chef de l’Etat a pris la parole et tenté de reprendre la main dans l’affaire Benalla, sous une pression encore accrue mercredi par de nouvelles passes d’arme au Parlement et, en fin de journée, une perquisition à l’Elysée. Lors d’un bain de foule improvisé à Bagnères-de-Bigorre, il a invectivé des journalistes de BFMTV et CNEWS : « Vous avez dit ces derniers jours beaucoup de bêtises sur soi-disant des salaires, des avantages. Tout cela était faux. »

>> A lire aussi : Qui est Yael Braun-Pivet, la députée macroniste en charge de la commission d'enquête?

Guerre commerciale : Trump et Juncker désamorcent la crise entre Washington et l’Union européenne

C’est un « grand jour » pour le libre-échange, s’est félicité Donald Trump après sa rencontre avec le chef de l’exécutif européen Jean-Claude Juncker mercredi. Réunis à la Maison Blanche, les deux hommes ont désamorcé la crise née des tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis, annonçant une série de décisions dans l’agriculture, l’industrie et l’énergie dont la portée exacte reste cependant à confirmer.

Japon : Les six derniers condamnés à mort de la secte Aum ont été exécutés

Une page de l’histoire japonaise s’est tournée, mais pas pour les familles des victimes. Six ex-membres de la secte Aum Vérité Suprême, responsable de l’attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995, ont été exécutés jeudi matin, s’ajoutant aux sept déjà pendus au début du mois, selon les médias japonais. Tous les 13 ex-membres de la secte Aum condamnés à la peine capitale il y a plusieurs années ont ainsi été exécutés, dont le gourou Shoko Asahara (de son vrai nom Chizuo Matsumoto), exécuté au début du mois.