Les infos immanquables du jour: Giroud se rase la tête, déprime post-Coupe du monde et affaire Benalla

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce lundi 23 juillet…

Armelle Le Goff

— 

Les Bleus soulevant la Coupe à l'issue de la finale en Russie le 16 juillet (image d'illustration).
Les Bleus soulevant la Coupe à l'issue de la finale en Russie le 16 juillet (image d'illustration). — FRANCK FIFE / AFP

Que vous soyez à Charleville ou à Chaville, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus lu du jour : Coupe du monde 2018: Pour respecter son pari en cas de victoire finale avec les Bleus, Giroud se rase le crâne

Il y a les paris à la con qu’on fait en cas de victoire de notre équipe, à base de promesses de tatouage sur les fesses ou de descente de la rue principale qui au bistrot du coin, cul nul, et puis il y a les autres, plus softs et moins honteux.

C’est ce pour quoi a opté Olivier Giroud après la victoire de l' équipe de France en finale de Coupe du monde contre la Croatie. L’attaquant des Bleus avait en effet pris le pari de se raser la tête si les Bleus étaient sacrés champions du monde au soir du 15 juillet. Dans un tweet posté en pleines vacances, le buteur de Chelsea a respecté sa parole. C'est à voir par ici. 

 

 

L’article le plus partagé du jour : Affaire Benalla: Gérard Collomb, le ministre qui ne savait rien (ou pas grand-chose)

Il fut un temps où le ministre de l’Intérieur était l’homme le mieux informé de France. Cette époque semble définitivement révolue tant les réponses apportées ce lundi par Gérard Collomb aux députés de la commission des Lois sont évasives. Interrogé durant deux heures et demie sur l' affaire Benalla, le Premier flic de France s’est défendu de tout manquement personnel. Il s’est largement défaussé sur la Préfecture de police et le cabinet d’Emmanuel Macron et compte sur l’enquête de l’IGPN -la police des polices- pour faire la lumière sur cet épineux dossier qui embarrasse la Macronie depuis plusieurs jours. Un article de Thibaut Chevillard à lire par là. 

 

L’article le plus à lire du jour : Coupe du monde 2018: Une semaine après la victoire des Bleus, «je suis un peu déprimé et je regarde en boucle la finale»

Huit jours. Ça fait huit jours que les Bleus ont été sacrés champions du monde de football en Russie et que les nouveaux champions ont brandi leur trophée sur les Champs-Elysées. Depuis, les écrans géants ont été éteints dans les fans zones et les drapeaux décrochés des fenêtres. Finis les apéros entre amis et les émotions fortes au rythme des matchs quasi-quotidiens du Mondial. Et chez certains supporters, qui ont répondu à notre appel à contribution, la déprime guette. Un article à retrouver ici.