Meuse: Double attaque de loup dans le canton de Vaucouleurs

LOUP Il y a deux mois, une ferme de la Meuse avait déjà été victime d’une attaque au cours de laquelle une quarantaine d’agneaux avait été tués ou blessés…

Alexandra Segond

— 

L'éleveuse Marion Aubry a perdu une douzaine de bêtes ce weekend en raison d'une double attaque de loup (illustration).
L'éleveuse Marion Aubry a perdu une douzaine de bêtes ce weekend en raison d'une double attaque de loup (illustration). — G. Durand / 20 Minutes

Une douzaine de bêtes en deux jours. Le bilan est lourd pour Marion Aubry, éleveuse de moutons de la ferme de la Biquotte, située sur les hauteurs de Chalaines. Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, raconte L'Est Républicain, un loup a tué deux brebis, avant de revenir à la charge le lendemain en s’en prenant à dix autres bêtes.

Un plan de tir envisagé

Pour constater les dégâts et établir le préjudice financier, l’éleveuse en colère a fait appel à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). « Je n’ai toujours rien reçu après la première attaque. On m’a promis une indemnité de 90 € par bête, alors que je les vends environ 140 €. De plus, ne sont pris en compte que les décès constatés par les agents de l’ONCFS, alors que plusieurs bêtes sont mortes de stress ou des suites de blessures après la première attaque », peste l’éleveuse.

La commune de Chalaines dans la Meuse.
La commune de Chalaines dans la Meuse. - A.S / 20 Minutes

Cette dernière compte également demander une autorisation de tir à la Direction départementale des territoires. « Je ne demande pas de subventions mais simplement un plan de tir pour ce loup qui a fait trop de dégâts », explique-t-elle. En effet, avec quelques collègues, l’éleveuse a recensé plusieurs autres attaques dans les alentours, dans un rayon de 30 kilomètres.