Lyon: Le responsable d'agences de pompes funèbres soupçonné d'avoir volé des dents en or sur des défunts

FAITS DIVERS L'homme a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire à Lyon pour avoir dérobé des dents en or sur des cadavres...

Elisa Frisullo

— 

Illustration dans une entreprise de Pompes Funèbres.
Illustration dans une entreprise de Pompes Funèbres. — FABRICE ELSNER/20MINUTES
  • Le responsable de plusieurs agences funéraires est accusé d’avoir volé des dents en or sur des défunts avant leur inhumation.
  • Il a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire cette semaine à Lyon.

C’est une employée de l’agence qui a découvert son macabre et misérable manège et a alerté les autorités. Vendredi dernier, le responsable de plusieurs agences de pompes funèbres a été interpellé  à Lyon puis placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte pour « atteinte à l’intégrité des cadavres ».

L’homme, placé en garde à vue puis mis en examen et placé sous contrôle judiciaire lundi, est soupçonné d’avoir volé des dents en or sur des défunts, accueillis au sein des chambres funéraires avant d’être inhumés, rapporte France 3 ce vendredi.

La bouche suturée

Les policiers du commissariat du 5 arrondissement de Lyon et les hommes de la sûreté départementale ont commencé à enquêter après avoir été alertés par une jeune femme chargée de réaliser les toilettes mortuaires dans l’une des agences du Service chrétien de funérailles concernées.

Sur l’un des défunts, elle aurait constaté que contrairement à la demande de la famille, la bouche avait été suturée. En ôtant les points, elle aurait alors découvert une partie de la dentition cassée et des dents manquantes. Dans l’un des véhicules de la société, elle aurait également découvert une boîte remplie de dents en or et se serait décidée à prévenir la police.

Une affaire similaire en de multiples points en 2013

Lors des perquisitions, les policiers ont retrouvé cette boîte. L’enquête va se poursuivre pour déterminer l’ampleur du trafic, l’entreprise ayant géré les funérailles de nombres défunts de la métropole lyonnaise depuis 2006.

Cette affaire n’est pas sans rappeler un précédent trafic mis au jour dans l’agglomération. En mai 2017, trois fossoyeurs et un marbrier avaient été condamnés à Lyon pour avoir dépouillé des cadavres lors des exhumations. Les hommes, interpellés en 2013 avaient dérobé 150 bijoux et dents en or sur les défunts.

Dents en or volées sur des cadavres… Trois fossoyeurs condamnés à de la prison avec sursis