Le centre nautique Tony Bertrand accueille en moyenne 2300 personnes sur une journée.
Le centre nautique Tony Bertrand accueille en moyenne 2300 personnes sur une journée. — Garance Ferrard

LOISIRS

Lyon: Très bon début de saison pour les piscines de la ville

Un début d’été exceptionnel pour les piscines de la ville de Lyon…

  • La période estivale a été lancée le jeudi 7 juin et doit se terminer fin août.
  • Déjà plus de 107.000 visiteurs se sont rendus dans l’une des piscines de la ville.
  • La journée record a été atteinte le 30 juin avec 3.500 entrées au Centre Nautique Tony Bertrand.

Avec les fortes chaleurs qui accompagnent ce mois de juillet, le centre nautique Tony Bertrand (ex-piscine du Rhône) ne désemplit pas. La saison d’été a été lancée le 7 juin dernier et déjà la municipalité lyonnaise dresse un premier bilan.

« On a décidé de faire une tournée de toutes les piscines de Lyon pour voir ce qui fonctionne ou pas », annonce Yann Cucherat, adjoint aux sports de la ville. Et d’enchaîner : « On peut déjà dire que c’est plutôt pas mal pour ce début de saison. »

Un record d’entrées pour la saison 2018

La saison est loin d’être terminée. Mais déjà les piscines de la ville enregistrent un nombre d’entrées supérieur à l’année dernière. Plus de 107.000 entrées ont déjà été comptabilisées à la mi-juillet (70.000 pour la seule piscine du Rhône) contre 105.000 sur l’ensemble de l’été 2017.

Le record a été atteint le dernier week-end de juin avec 3.500 entrées en une journée pour le centre Tony Bertrand. « Habituellement, on accueille 2.300 personnes sur une journée », explique Lionel, responsable des bassins. Les autres piscines comme celles de Gerland, de la Duchère ou de Mermoz totalisent elles aussi des bons résultats, avec 7.000 et 8.000 baigneurs accueillis depuis juin.

Climat sain malgré quelques incidents

Gérer autant de personnes peut parfois être source de tensions. Et en matière de sécurité, l’été semble avoir plutôt bien débuté, selon la ville de Lyon. « On a recensé environ une soixantaine d’incidents dont 40 qui ont été suivis d’une exclusion définitive des piscines », indique Yann Cucherat.

Rien d’alarmant par rapport aux années précédentes, assure la mairie. « On travaille avec des équipes de qualité, on a une expérience qui permet d’offrir une offre pareille et un climat sain », se félicite-t-elle.

Une offre suffisante pour la ville de Lyon ?

Avec six piscines mises à disposition pour la période estivale, l’offre est-elle suffisante pour les Lyonnais ? Apparement pas pour les observateurs et pour Yann Cucherat. « Il manque au moins une piscine, même un peu plus », admet-il, précisant que les contraintes budgétaires ne permettent pas de construire un nouvel établissement pour l’instant.

Il ne cache pas le coût de la rénovation de la piscine du Rhône, qui avait suscité quelques réactions, était une nécessité. « Il n’y avait pas eu de plan piscine depuis des années, investir autant dans ce site était une bonne chose ».

Dernière question en suspens, l’avenir de la future piscine de Gerland ? « On y travaille. Je pense que ça devrait être annoncé d’ici la fin de l’année », promet-il.

​​​​