C'est l'heure du BIM: Trump fait marche arrière, pistes contre une nouvelle affaire Lactalis et les Bleus dans la lucarne

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Les présidents russe et américain Vladimir Poutine et Donald Trump, au sommet de l'APEC, le 11 novembre 2017 à Danang.
Les présidents russe et américain Vladimir Poutine et Donald Trump, au sommet de l'APEC, le 11 novembre 2017 à Danang. — Jorge Silva/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Tout compte fait, Trump admet que la Russie a « interféré » avec l’élection

Il fait du « damage control ». Crucifié pour avoir remis en doute les conclusions du renseignement américain lors de sa conférence de presse aux côtés de Vladimir Poutine, Donald Trump a « apporté des clarifications », mardi. Il a reconnu que la Russie a bien « interféré » avec la campagne présidentielle en 2016. Et juré qu’il avait fait un lapsus, oubliant une négation dans une phrase clé.

>> A lire aussi : Finalement, «nous ne sommes pas pressés»... Trump change aussi de discours sur la dénucléarisation de la Corée du Nord

Une commission d’enquête parlementaire présente des pistes contre une nouvelle affaire Lactalis

La commission d’enquête parlementaire chargée de tirer les leçons de l’affaire de la contamination de laits infantiles Lactalis présente ce mercredi les pistes dégagées pour éviter que ne se reproduisent les cafouillages auxquels avaient donné lieu ces retraits/rappels. Au cours des quatre mois d’enquête, les parlementaires ont auditionné de nombreux acteurs pour tenter de trouver quels étaient les points faibles à améliorer dans ces procédures complexes. Pour l’association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles, « ces auditions auront eu le mérite de donner de nombreuses informations quant au déroulement de la crise », mais elles seront surtout « vigilantes quant à l’application concrète » des recommandations de la commission.

« Les Bleus 2018 » : « Messi ou pas Messi, on s’en bat les couilles », Pogba a enflammé le vestiaire avant France-Argentine

Le patron du vestiaire, c’est lui. Alors que la France s’apprête à affronter l’Argentine en 8e de finale de la Coupe du monde, Paul Pogba harangue ses coéquipiers à quelques minutes du coup d’envoi. Après une phase de poule pas vraiment convaincante, La pioche tape sur la table et veut voir « des guerriers » sur le terrain. Et ils nous fout les poils. C’est sans doute le moment le plus marquant du documentaire Les Bleus 2018, au cœur de l’épopée russe, diffusé sur TF1, mardi soir.

>> En s'aspergeant du «parfum de la victoire», Umtiti avait vu l'avenir

>> Benjamin Mendy répond à tous ceux qui parlent de l’équipe de France «africaine»

>> 11 personnes toujours en garde à vue à Paris pour des incidents lors du retour des Bleus