Les infos immanquables du jour: Une vidéo compromettante, les agressions sexuelles le soir de la victoire et la célébration

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mardi 17 juillet... 

Armelle Le Goff

— 

Paris célèbre la victoire des Bleus le 15 juillet 2018.
Paris célèbre la victoire des Bleus le 15 juillet 2018. — @cecileadrn

Que vous soyez à Paris ou à Annecy, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus partagé du jour : Lille: Une surveillante de prison filmée dans une position compromettante avec un détenu

La vidéo ne dure que quelques secondes, mais sa diffusion sur les réseaux sociaux a provoqué un tollé à la prison de Sequedin. Alors qu’elle était chargée de surveiller un étage de la maison d’arrêt, une surveillante, en stage depuis plusieurs semaines à Sequedin, s’arrête devant une cellule, discute avec un détenu et, se croyant seule, s’agenouille quelques instants avant de repartir.

Problème : la scène a été filmée par un téléphone et diffusée peu de temps après sur Snapchat. Un article à retrouver ici. 

L’article le plus lu du jour : Coupe du monde 2018: «Tout ce que je vais retenir de la victoire des Bleus, c’est mon agression sexuelle sur les Champs-Élysées…»

Entre un message de Pelé à la gloire de Kylian Mbappé et un autre montrant Emmanuel Macron « dabant » dans le vestiaire français, Marie* a un peu assombri l’ambiance bleu-blanc-rouge sur Twitter. « On est champions du monde mais allez bien en enfer les abrutis ! », a-t-elle posté dimanche soir, quelques heures à peine après la victoire des Bleus face à la Croatie.

Comme de nombreuses jeunes femmes, cette Parisienne de 24 ans s’est servi du réseau social pour dénoncer les agressions sexuelles qu’elle dit avoir subies après le coup de sifflet final. Pour elle, c’était devant un bar de Pigalle (Paris, 18e arrondissement). « J’ai regardé tous les matchs de la compétition dans ce pub sans problème, raconte-t-elle à 20 MinutesMais dimanche, pour la finale, il y a eu trop de monde et surtout trop d’alcool. Certains n’ont pas compris que célébrer la victoire ne leur offrait pas le droit d’agresser des jeunes femmes… » En l’occurrence, les deux « abrutis » coupables notamment de lui avoir caressé les fesses. Mais surtout celui qui s’est déshabillé devant elle aux toilettes avant de l’inviter à le rejoindre. Un article de Vincent Vantighem à retrouver là. 

 

L’article le plus à lire du jour : Coupe du monde 2018: Champs-Elysées à 100 à l'heure, Crillon zappé… Les Bleus ont-ils raté leur célébration du titre?

Une aventure merveilleuse, mais un épilogue qui tourne mal. Non, ce n’est pas le résumé du passage d’un candidat de Koh Lanta qui chute lamentablement sur les poteaux à quelques encablures de la fin de l’émission. On parle bien de l’équipe de France de football : cinq semaines de folie en Russie qui débouchent sur le titre suprême, puis des célébrations, lundi, qui viennent tout gâcher.

« Ça y est, on est champion du monde, on a vécu notre Everest. Des années pour y accéder, des galères, de la souffrance, des joies, des larmes. Des années pour y accéder mais quelques secondes pour en redescendre. » Comme les Irrésistibles français, le groupe de supporters qui suit les Bleus un peu partout sur le globe, ils sont des milliers de Tricolores à avoir été déçus par le retour de l’équipe de France dans l’Hexagone. On vous explique pourquoi par ici.